Voir aussi : clítoris

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Du grec ancien κλειτορίς, kleitorís (« petite colline ou clé, fermoir »)[1] (→ voir mont de Vénus).

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
clitoris
\kli.tɔ.ʁis\
 
Schéma du clitoris (en rose) et structures adjacentes.

clitoris \kli.tɔ.ʁis\ masculin

  1. (Anatomie) Organe de l’appareil génital féminin, dont la partie visible, érectile, de forme ronde et allongée, se situe au sommet des petites lèvres, où il forme une proéminence de 7 à 10 millimètres de diamètre. Il se prolonge en profondeur par deux racines de dix centimètres qui entourent le vagin et l’urètre féminin, qui se rejoignent pour former la partie visible.
    • […] ne vaudrait-il pas mieux se taire sur les choses qu'on ignore que d'établir des caractères essentiels et des différences générales sur des erreurs grossières, en assurant, par exemple, que dans tous les animaux à mamelles, la femme seule a un clitoris ; tandis que nous savons, par la dissection que nous avons vu faire de plus de cent espèces d'animaux, que le clitoris ne manque à aucune femelle ? — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux : Animaux communs aux deux continents, tome III, Garnier Frères, coll. « Œuvres complètes de Buffon », 1853 (1re éd. 1749), page 53)
    • Toi, ma poule, continua-t-elle en me baisant, tu n’abandonneras pas mon clitoris ; c’est le véritable siège du plaisir dans les femmes. — (Marquis de Sade, Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice, 1797)
    • […] il lui empoigna ses tétons sous le peignoir, puis, faisant descendre une main, il lui chatouilla le clitoris et sentit que son con était tout mouillé. — (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges, 1907)
    • Vous comprendrez aisément pourquoi la position du missionnaire, qui laisse bien peu de latitude à la femme pour accéder à son clitoris ou pour moduler son rythme durant le rapport, s’avère moins payante que la levrette, la position « animale » par excellence qui apporte le confort, la liberté de mouvement et l’accès direct à l’entre-jambe. — (Catherine Sandner, Un prince charmant, s’il vous plaît !… et pour toujours, Hachette Pratique, 2011)

SynonymesModifier

DérivésModifier

HolonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • clitoris sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Jean-Victor Vernhes, Une étymologie pour ἡ κλειτορίς, ίδος, le clitoris ?, dans Connaissance hellénique, ὁ λύχνος, no 138, juillet 2014 [texte intégral]

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien κλειτορίς, kleitorís (« petite colline »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
clitoris
\ˈklɪ.tə.rɪs\
clitorises
\ˈklɪ.tə.rɪs.ɪz\

clitoris \ˈklɪ.tə.rɪs\

  1. (Anatomie) Clitoris.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien κλειτορίς, kleitorís (« petite colline »).

Nom commun Modifier

clitoris

  1. (Anatomie) Clitoris.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 96,7 % des Flamands,
  • 97,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]