Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Du latin coaxare[1], du grec κοαξ, koax, d’une onomatopée couac du cri.

Verbe Modifier

coasser \kɔ.a.se\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Sens propre) Pousser le cri particulier à leur espèce, en parlant de la grenouille et du crapaud.
    • Dehors, les crapauds coassaient à un rythme régulier. » — (Faye, Gaël, Petit pays, 2016)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Pousser des cris d’orfraie, en parlant d’humains.
    • Mais j’entends encore coasser les grenouilles du Portique. « Rien, disent les stoïciens, n’est plus déplorable que la démence. » — (Érasme, Éloge de la folie, 1509, traduction de Thibault de Laveaux en 1780)

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • « coasser », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage