Voir aussi : Cocher, côcher

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

  1. (nom commun) De coche masculin, « chariot couvert, voiture », cf. porte cochère.
  2. (verbe) De coche féminin au sens « baguette » (qu’on entaillait pour marquer, compter, etc.) puis cette « entaille » elle-même. → voir encoche et codicille, etc.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cocher cochers
\kɔ.ʃe\

cocher \kɔ.ʃe\ masculin (pour une femme on dit : cochère)

  1. Personne qui dirige l’attelage d’une voiture de maître ou d’une voiture publique.
    • Le cocher cherchait des chevaux de selle pour mademoiselle, pour son maître, et des chevaux pour la calèche …. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • M. de la Vablerie-Chamberlan n’aimait que la chasse ; il avait six chiens au fond de sa cour et une voiture à deux chevaux ; le père Robert, de la rue des Capucins, leur servait de cocher, de palefrenier, de domestique et de piqueur. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • S'il rencontre des résistances, il allonge de terribles coups de fouet comme le cocher qui, se réveillant en sursaut, malmène l'attelage que son sommeil a émancipé. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Devant une vieille voiture de louage, portant la livrée d'un cocher, Fersen les attendait. — (Évelyne Lever, Marie-Antoinette, Fayard, 1991, chapitre 25)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

personne qui dirige l’attelage

TraductionsModifier

Verbe Modifier

cocher \kɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marquer d’une coche, d’une entaille.
    • Cochez la réponse qui vous paraît juste.
  2. (Québec) Égratigner.

AntonymesModifier

  • décocher (dans le cas de formulaires informatiques)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • cocher sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier