Voir aussi : Cocktail

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1860) De l’anglais cocktail. Apparaît en 1755 dans le sens de « homme abâtardi »[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cocktail cocktails
\kɔk.tɛl\
 
Deux cocktails flambés.

cocktail \kɔk.tɛl\ masculin

  1. Boisson composée notamment de plusieurs boissons dont certaines sont alcoolisées.
    • Autre tendance, nettement plus osée, celle de laisser le client composer son propre cocktail, à partir de fruits, légumes, épices et alcools, proposés à la carte. — (Le Figaro, 19 et 28 juin 2012)
    • Les élégants viennent s'y promener tout en fumant une prodigieuse quantité de cigares; on les reconnait sans peine à leurs longues barbes et à leurs cols de chemises rabattus; l'on s'y rafraichit avec une foule de boissons très échauffantes et que personne, hors des États-Unis, ne connaît même de nom, le ginslick, le cocktail, le sangarce le mint-julep, et autres liqueurs dont le geniève est la base. — (La Quotidienne, 3 janvier 1843)
    • Dans ce New-York, qui est sous quelques points le Paris de l'Amérique du Nord, j'ai été fort surpris de ne voir que très peu de théâtres; il n'y a pas non plus de cafés proprement dits. On y trouve de simples bar-rooms, où les consommateurs se tiennent debout près du comptoir et avaient lestement leur verre de brandy, de sherry, de wisky ou de brandy cocktail, en grignotant un morceau de biscuit et de fromage. — (Oscar Comettant, Musée littéraire : choix de littérature contemporaine française et étrangère, série 25, Collection : Le siècle ; 1-46, Le Nouveau Monde, 1847-1876)
  2. (Par extension) Boisson composée notamment de plusieurs boissons non alcoolisées.
    • Pressé par le temps, vous glissez un jus ou un cocktail de légumes dans votre sac à lunch. Rafraîchissant, ce complément peut être intéressant pour augmenter votre consommation quotidienne de légumes. — (Protégez-vous, en ligne, juillet 2012)
  3. (Par extension) Mélange.
    • Craignant, depuis qu’il a entendu Gallagher raconter ses misères, que les cureurs n’aient une incursion en vue, il a doublé les rondes autour du périmètre. Son équipe est à la fois sur les rotules et sur les dents. Un mauvais cocktail. — (M. R. Carey, Celle qui a tous les dons, L'Atalante, 2014, chap.15)
    • Conduite sans permis, alcool, drogue : cocktail sanglant pour les piétons ce week-end […] — (Le Point, 23 juillet 2012)
    • Friand de cocktail soul-jazz, le saxophoniste Grover Washington Jr. est mort à 56 ans. — (Libération, 20 décembre 1999)
    • Ça hoquetait tous azimuts avec cocktail de chouinade et reniflettes entrecoupé de tentatives désespérées pour s’exprimer. Comme de juste l’infirmière en chef Jasounette réconfortait l’éplorée. — (Louise Rennison, Le journal intime de Georgia Nicolson, t.4 : À plus Choupi-Trognon, Gallimard Jeunesse, 2012)
  4. (Par métonymie) Réception plutôt informelle.
    • Elle fréquentait les cocktails, skiait et s'adonnait au shopping de luxe, et elle n'était pas du style à traverser le pays pour venir au chevet d'une sœur aînée atteinte du sida. — (Marcia Rose, Service des urgences, traduit de l'américain par Thierry Arson, Éditions Archipoche (L'Archipel), 2017, chap. 32)
    • Tenue de cocktails exigée. — (Le Figaro, 26 avril et 5 juillet 2011)
  5. A également désigné une catégorie de chevaux.
    • Depuis quelques années on a introduit dans les courses une espèce de chevaux nommés cocktail ; ces chevaux, quoique la plupart de pur sang, ne sont pas tracés au Stud-Book, et par conséquent jouissent de la remise de poids accordée aux chevaux qui ne sont pas reconnus de pur sang. Cette fraude devient de jour en jour plus fréquente, en raison de la facilité qu'on a de la faire admettre et de la dissimuler. — (Traité de l'élève du cheval de course, du cheval de chasse et du cheval de service : traduit de l'anglais, d'après le "Sporting Magazine" de Londres, F. Parent, Bruxelles, 1842)
    • Les Anglais savent mieux encourager ce qui est utile; non-seulement ils admettent tous les chevaux aux courses, mais ils accordent une remise de poids pour les cocktails, ou chevaux nobles qui ne sont pas inscrits au stud-book, et pour les chevaux qui ne sont pas reconnus de pur sang. — (1844, Traité d'hygiène vétérinaire appliquée : étude des règles d'après lesquelles il faut rédiger le choix, le perfectionnement, la multiplication, l'élevage, l'éducation, du cheval, de l'âne, du mulet, du boeuf, du mouton...., Jean-Henri Magne)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HyponymesModifier

boisson

Voir la catégorie Cocktails en français  

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier

  1. Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928

BibliographieModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(1806) Origine incertaine, de nombreuses hypothèses existent parmi lesquelles une origine venant du français coquetier. Un apothicaire français, Antoine Amédée Peychaud et inventeur des Peychaud’s bitters (« amers de Peychaud ») invitait après les réunions maçonniques les planteurs et négociants de La Nouvelle-Orléans. Il avait l’habitude de servir ses préparations à base de savant mélange dans des coquetiers. Ses boissons ont ainsi pris le nom de « coquetier », déformé en « koktay » puis en « coktail »[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cocktail
\ˈkɒk.teɪl\
cocktails
\ˈkɒk.teɪlz\

cocktail \ˈkɒk.teɪl\

  1. Cocktail.

Variantes orthographiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   cocktail figure dans le recueil de vocabulaire en anglais ayant pour thème : boisson.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cocktail sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

RéférencesModifier

  1. Online etymology dictionnary [anglais lire en ligne]

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’anglais cocktail.

Nom commun Modifier

Invariable
cocktail
\ˈkɔk.teil\

cocktail \ˈkɔk.teil\ masculin

  1. Cocktail.
    • un cocktail a base di frizzante prosecco e succo di arancia.
      un cocktail à base de prosecco pétillant et jus d’orange.
    • un cocktail di rame e zinco.
      un cocktail de cuivre et de zinc.
    • un abito da cocktail.
      une robe de cocktail.

Voir aussiModifier

  • cocktail sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’anglais cocktail.

Nom commun Modifier

cocktail \Prononciation ?\ masculin (pluriel : cocktails)

  1. Cocktail.
    • (Figuré) U maakt een cocktailtje voor ons.
      Vous nous faites un petit cocktail.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,8 % des Flamands,
  • 98,1 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’anglais cocktail.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier cocktail cocktailen
Pluriel cocktailar cocktailarna

cocktail \Prononciation ?\ commun

  1. (Boisson) Cocktail.