FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de cocu avec le suffixe -fier.

Verbe Modifier

cocufier \ko.ky.fje\ transitif, exceptionnellement pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Faire cocu, tromper son ou sa partenaire, commettre l’adultère.
    • Elle prend un malin plaisir à le cocufier à la première occasion, on a peine à croire qu’il ne s’en rend pas compte !
    • C’est, ajoutait Juve avec un sourire, un des rares exemples où un homme ait été amené à se cocufier lui-même… — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Les Amours d’un prince, 1912, chapitre XXIV)
  2. (Figuré) Faire des choses dans le dos de, tromper.
    • Et alors que le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique ont affirmé qu'ils "aiment la France", Nathalie Goulet explique qu'elle "ne connait pas d'amour. Je ne connais que des preuves d'amour. Et pour l'instant, je vois simplement des preuves de ce qu'ils nous ont cocufié". — (Sous-marins : la rupture du "contrat du siècle" n'est "pas arrivée en une nuit", selon la sénatrice Nathalie Goulet qui réclame une commission d'enquête, France Info, 20 septembre 2021)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier