collapsologie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Il apparait pour la première fois dans l’ouvrage : Comment tout peut s’effondrer : Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, par Pablo Servigne & Raphaël Stevens (avec une postface d’Yves Cochet), éditions du Seuil, paru en avril 2015. Du latin collapsus (« tombé en un seul bloc, écroulé ») et du suffixe -logie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
collapsologie collapsologies
\kɔ.lap.sɔ.lɔ.ʒi\

collapsologie \kɔ.lap.sɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Étude multidisciplinaire de l’effondrement des civilisations industrielles et de ses suites.
    • Car un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle, telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Pablo Servigne et Raphaël Stevens, en décortiquant les ressorts d’un possible effondrement et cela grâce à un tour d’horizon interdisciplinaire sur ce sujet, se proposent de nommer « collapsologie » cette analyse. — (Stéphane Deligeorges, Et si l’effondrement était l’horizon de notre génération? sur franceculture.fr, Radio France. Mis en ligne le 23 novembre 2015, consulté le 4 novembre 2017)
    • En avril 2015, à la sortie de notre livre Comment tout peut s'effondrer , nous n'imaginions pas que nous toucherions tant de personnes et de média en si peu de temps. […]. Le principal intérêt du livre était de montrer que c'était bel et bien une réalité. Il donnait aussi au lecteur quelques éléments pour pouvoir appréhender ce nouvel avenir avec le plus de sérénité et de sérieux possible. La « collapsologie » était née. — (Renaud Duterme, De quoi l’effondrement est-il le nom ? : La fragmentation du monde, Éditions Utopia, 2018, page 22)
    • « Collapsologie » faisait partie des dix vocables soumis au vote de ses lecteurs par le quotidien belge Le Soir pour déterminer « le mot de l'année 2018 ». — (Nuit blanche, n° 157, hiver 2020, p. 39)

Synonymes Modifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier