Voir aussi : Colombin

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif 1, nom commun 1) (1227)[1] Du latin columbinus (« relatif aux colombes »)[2].
(Adjectif 2) Adjectif dérivé de Colombe, avec le suffixe -in.
(Adjectif 3) De l’espagnol colombino.
(Nom commun 2) (1844)[1] Le sens de « boudin d’argile » est d’origine obscure[1]. De l’occitan colombin (voir ce mot pour des explications détaillées).

Adjectif 1 Modifier

colombin \kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

  1. Qui a rapport au pigeon.
    • Pigeon colombin.
    • Baiser colombin.
    • Elle accompagna ses baisers – « Comment déjà ? Ah, oui ! des baisers colombins » – par de lentes caresses sur la nuque, le front, les joues. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, page 121)
  2. (Vieilli) Couleur gorge-de-pigeon. #6A455D

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
colombin colombins
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombin \kɔ.lɔ̃.bɛ̃\ masculin

  1. Colombine, fiente de pigeon ou de volaille.
    • Il sortait avec son seau, son balai, sa toile et en plus la petite truelle qui servait pour les étrons, à glisser dessous, les faire sauter dans la sciure. C’était la pire avanie pour un homme de son instruction. Des étrons, il en venait toujours et davantage (…). La Méhon, de sa fenêtre au premier, elle se fendait la gueule à regarder mon père se débattre dans les colombins. (…) Les voisins, ils accouraient pour compter les crottes. — (Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit, 1936)
    • Il s’interrompit, voyant son « bienfaiteur » faire un pas de côté pour mettre hors jeu un colombin pyramidal. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, page 68)
  2. (Argot) Étron.
    • Avoir les colombins, chier dans son froc, avoir peur.

Adjectif 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin colombin
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombins
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\
Féminin colombine
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\
colombines
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombin \kɔ.lɔ̃.bɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Colombe, commune située dans le département de l’Isère, en France.
  2. Relatif à Montgellafrey, commune située dans le département de la Savoie, en France.
  3. Relatif à Sainte-Colombe, commune située dans le département du Doubs, en France.
  4. Relatif à Sainte-Colombe, commune située dans le département des Landes, en France.
  5. Relatif à Sainte-Colombe, commune située dans le département du Rhône, en France.
  6. Relatif à Sainte-Colombe, commune située dans le département de la Seine-Maritime, en France.
  7. Relatif à Sainte-Colombe-sur-Gand, commune située dans le département de la Loire, en France.

Adjectif 3Modifier

Singulier Pluriel
Masculin colombin
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombins
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\
Féminin colombine
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\
colombines
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombin \kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

  1. Relatif aux découvertes de Christophe Colomb.
    • L’ancien palais des premiers gouverneurs de l’île, où Christophe Colomb séjourna en 1592, fait revivre l’époque colombine. — (Îles Canaries, page 38, Collectif, 2017, Michelin)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
colombin colombins
\kɔ.lɔ̃.bɛ̃\

colombin \kɔ.lɔ̃.bɛ̃\ masculin

  1. Bassin dans lequel se met la composition de la fritte du faïencier[2].
  2. (Technique) Boudin d’argile, roulé sur une table, utilisé en poterie.
    • Une fois les contours du colombin formés, la potière pose la pâte sur une planche. — (Samba Gaye, La chaine opératoire du façonnage des poteries en pays Joola-Kaasa: approche ethnoarchéologique, 2001)
    • Rouge, lézardé de vergetures plus claires, ce nez paraissait faux, comme un colombin de pâte à modeler grossièrement collé au milieu de la figure, entre un trait de sourcils et un rectangle de moustache qui auraient pu être dessinés au crayon gras par un maquilleur de foire. — (Tito Topin, Brelan de nippons, Série noire, Gallimard, 1982, page 107)
  3. (Technique) Pâte molle servant à luter les cazettes.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin columbinus.

Adjectif Modifier

colombin masculin

  1. Relatif aux pigeons, aux colombes, colombin.

RéférencesModifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) Du latin columbinus.
(Nom) Apparenté[1] à colomar (« plonger, précipiter »), du latin colymbus (« bassin ») qui en occitan a pris le sens de « rigole, égout » ; voir Coulomp.

Adjectif Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Masculin colombin
[kulumˈbi]
colombins
[kulumˈbis]
Féminin colombina
[kulumˈbino̞]
colombinas
[kulumˈbino̞s]

colombin [kulumˈbi] (graphie normalisée)

  1. Colombin, couleur gorge de pigeon.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
colombin
[kulumˈbi]
colombins
[kulumˈbis]

colombin [kulumˈbi] (graphie normalisée) masculin

  1. Rouleau de terre glaise qu’on met sur le bord d’une assiette pour la rendre plus solide.

PrononciationModifier

RéférencesModifier