Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De « coloriser » avec le suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
colorisation colorisations
\kɔ.lɔ.ʁi.za.sjɔ̃\

colorisation \kɔ.lɔ.ʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de coloriser.
    • Je me retourne et je vois Jacques Yonnet, coiffé d'une viscope à carreaux et me tendant un livre d’Ivan Chtcheglov dont la couverture est une colorisation du Paris de ma jeunesse en noir et blanc. — (Merlin Coverley, Psychogéographie ! : Poétique de l’exploration urbaine, traduit par André-François Ruand, éd. Les Moutons électriques, 2013)
    • Pour le dessinateur et biographe Benoît Peeters, l'origine des polémiques [entourant Tintin au Congo] réside surtout dans la colorisation de l'album en 1946. L'édition originale en noir et blanc, avec ses maladresses et ses longueurs, était clairement daté. Avec sa modernisation, l'effet de distanciation n'a plus joué. Tintin était projeté dans un cadre contemporain, où ses idées paraissaient déplacées. — (Tintin – Les arts et les civilisations vus par le héros d'Hergé, GEO hors-série, 2015, p. 41)
  2. Changement de couleur.
    • La caramélisation provoque une colorisation du sucre en brun.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier