Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Par ellipse de comme il n'y en a pas deux semblables.

Locution adjectivale Modifier

comme il n’y en a pas deux \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques au singulier uniquement

  1. (Familier) Qui est unique en son genre.
    • FRANÇOISE : […]. Et ça vous enrage de voir de braves garçons se troubler la cervelle pour le premier cotillon venu!
      PIERRE : Le premier cotillon venu! Dites une femme comme il n’y en a pas deux, une femme...
      FRANÇOISE, vivement : Ah! t'es amoureux ?
      — (Jules de Prémaray, La boulangère a des écus : drame en cinq actes et six tableaux, Prologue, scène 12, Paris : chez M. Levy frères, 1855, p. 6)
    • — Mon petit... que s'est-il passé... cette nuit ? Voyons un peu... je connais monsieur Audibert, un barjaqueur, un femmeleur... comme il n’y en a pas deux ! Mais avec vous, il m'a paru étrange... je dois le dire. — (Jehanne Vian, La Folie de Rachel, Promotion et édition, 1968, p. 64)
    • Blandine ne peut s'empêcher de rire.
      — C'est pas dans le calendrier que tu devrais être, dit-elle, c'est dans un musée ! T'es une femme comme il n'y en a pas deux !
      — (Gérard Mordillat, Xenia, éd. Calmann-Lévy, 2014)
    • C’est l’histoire, complètement rocambolesque et parfaitement vraie, d’un jeune homme qui visite les plus belles propriétés de la capitale en se faisant passer pour le neveu d’Hariri, de Kadhafi ou d’Assad. […] Un premier roman comme il n’y en a pas deux. — (Roger-Yves Roche, « De haut vol », sur le site En attendant Nadeau : Journal de la littérature, des idées et des arts (www.en-attendant-nadeau.fr), 27 février 2018)

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Yvelines) : écouter « comme il n’y en a pas deux »