commis-voyageur

Voir aussi : commis voyageur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Date à préciser) → voir commis et voyageur

Nom commun Modifier

Invariable
commis-voyageur
\kɔ.mi.vwa.ja.ʒœʁ\

commis-voyageur \kɔ.mi.vwa.ja.ʒœʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Celui qui voyage pour vendre des produits. Équivalent du métier moderne d’un commercial ou d’un technico-commercial.
    • Mais c’est meugnon tout plein, ça, minaudai-je, avec des grâces ridicules de commis-voyageur égrillard. — (Léo Malet, L’Ours et la Culotte, 1955, chapitre V)
    • Il avait plus appris dans une année (comme commis-voyageur pour le placement d’un article dont personne ne voulait entendre parler, et moins encore faire l’emplette ; c’était avant qu’il entrât dans la partie des vins) que pendant les six ans qu’il avait passés dans une institution dirigée par un bachelier d’Oxford… — (Charles Dickens, La Petite Dorrit, tome 2, 1894, page 182)
    • Josépha, c’est de la gnognote ! cria l’ancien commis-voyageur. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)

SynonymesModifier

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier