Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De paraître avec le préfixe con-, réfection de l'ancien verbe comparoir.

Verbe Modifier

comparaître \kɔ̃.pa.ʁɛtʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison), (orthographe traditionnelle)

  1. (Loi) Paraître devant un juge, un officier de l’état civil ou un officier ministériel.
    • [Il] n'est peut-être pas moins dévoyé que le fils du notaire, à Rouen, qui comparaît devant les Assises pour un vol d'auto, une affaire de carambouillage ou un trafic de stupéfiants. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.77)
    • Comparaître en personne, personnellement.
    • Comparaître par procureur.
    • Il a été assigné à comparaître par-devant tels juges.
    • Il a comparu devant le maire, devant un notaire.
  2. Se présenter devant une autorité requérante.
    • En 1555, Anne de Pisseleu, duchesse d'Étampes, comparut à la rédaction de la coutume de Sens pour sa châtellenie de Bransles. — (E. H. Félix Pascal, Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, Crété à Corbeil & Thomas à Melun, 1836, t.2, p.532)
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier