Étymologie

modifier
(1367)[1] Du latin completus (« rempli, complété, complet »)[2].

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin complet
\kɔ̃.plɛ\
complets
\kɔ̃.plɛ\
Féminin complète
\kɔ̃.plɛt\
complètes
\kɔ̃.plɛt\

complet \kɔ̃.plɛ\

  1. À quoi il ne manque aucune des parties nécessaires.
    • La farine constitue, comme le lait, un aliment complet, […]. On y trouve en effet une matière azotée, appelée gluten, comparable au caséum, une matière grasse analogue au beurre, une matière amylacée qui correspond au sucre de lait, et enfin des sels minéraux. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
    • On sait que, si le centre d’un cyclone passe sur un navire, le calme est parfois si complet qu’une bougie tient allumée sur le pont. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. Qui est entièrement occupé, plein.
    • L’autobus est complet.
  3. (Populaire) Complètement ivre.
    • Justin.– Il est complet, l’ami de Monsieur. […] Il a bu tout le genièvre… Dans ce moment, il fait cuire un soulier sur le gril et il pleure dessus ! — (Eugène Labiche, L’affaire de la rue de Lourcine, 1857, Scène 15)
  4. (Topologie) Se dit d’un espace métrique   tel que toute suite de Cauchy d’éléments de   converge dans  .

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
complet complets
\kɔ̃.plɛ\
 
John F. Kennedy portant un complet droit à deux boutons.

complet \kɔ̃.plɛ\ masculin

  1. Totalité.
    • Un compartiment au complet.
  2. (Habillement) Costume masculin composé d’une veste, d’un pantalon et éventuellement d’un gilet.
    • C’est avec un vrai plaisir que j’ai échangé le complet européen étriqué contre ces amples vêtements, chauds en hiver et frais en été. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 103)
    • Bientôt, Bert fit l’emplette d’un complet de cycliste, avec la casquette, l’insigne et tous les accessoires. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 12 de l’édition de 1921)
    • Il avait endossé pour la circonstance un complet vert — peut-être un peu voyant — et orné sa cravate d’une perle qu’il reluquait sans fausse honte. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il allait, tête haute, serré dans un complet avantageux, la cravate impeccable, le chapeau désinvolte. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 122)
    • Moi équipé comme si je partais au Sahara, eux avec de belles chemises et de beaux complets, à part Jullian toujours foutu comme l'as de pique. — (Jules Roy, Les Années cavalières, Journal 2 : 1966-1985, Éditions Albin Michel, 1998, p. 326)

Synonymes

modifier

Costume :

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • complet sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin completus (« rempli, complété, complet »).

Adjectif

modifier

complet \Prononciation ?\ masculin (féminin : completa ; pluriel : complets, completes)

  1. Complet.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du latin completus (« rempli, complété, complet »).

Adjectif

modifier

complet \kumˈplet\ (graphie normalisée)

  1. Complet.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier