compositeur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1274) Du latin compositor.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
compositeur compositeurs
\kɔ̃.po.zi.tœʁ\

compositeur \kɔ̃.po.zi.tœʁ\ masculin (pour une femme on peut dire : compositeur, compositrice)

  1. Celui, celle qui compose en musique.
    • C’est un savant compositeur, un habile, un grand compositeur.
    • Elle est compositeur en résidence du Conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg et du Festival Musica en 2005. — (artwiki.fr)
    • Ainsi, quoiqu’il y ait un grand nombre de femmes qui professent, qui gravent, qui composent, qui traduisent, etc., on ne dit pas : professeuse, graveuse, compositrice, traductrice, etc., mais bien professeur, graveur, compositeur, traducteur, etc., par la raison que ces mots n’ont été inventés que pour les hommes qui exercent ces professions. — (Louis-Nicolas Bescherelle, Grammaire nationale, L. Bourgeois-Maze, Paris, 1834, page 38)
  2. (Par extension) Auteur d’une œuvre artistique.
  3. (Imprimerie) compositeur-typographe.
    • La justification prise, le compositeur prend une galée ou in-fol. ou in-4° ou in-8°. suivant le format de l'ouvrage sur lequel il va travailler , & la place sur les petites capitales de sa casse de romain. — (Encyclopédie méthodique: Arts et métiers mécaniques, Paris : Charles-Joseph Panckoucke & Liège : Clément Plomteux, 1784, vol.3, p.495)
    • Le compositeur particulièrement désigné comme homme de conscience doit être excellent ouvrier, minutieux, et d'une conduite régulière. — (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, Manuels-Roret, 1857)

DérivésModifier

  • amiable compositeur (celui qui est chargé d’accommoder un différend, un procès, par les voies de la douceur et de la conciliation, sans être tenu de prendre la loi pour base de sa décision)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier