Étymologie

modifier
(1732)[1] Dérivé de concentrer, avec le suffixe -ation[1].

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
concentration concentrations
\kɔ̃.sɑ̃.tʁa.sjɔ̃\
 
Colorant à différentes concentrations (2).
 
La gymnaste Youna Dufournet en pleine concentration avant de passer en saut de cheval

concentration \kɔ̃.sɑ̃.tʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Action de regrouper en un point ou une zone ce qui était dispersé.
    • La concentration de la chaleur.
    • La concentration des rayons solaires au foyer d’une lentille.
    • La concentration d'un faisceau d'électrons dans un tube cathodique.
    • (Sens figuré) La concentration du pouvoir dans les mains d’un seul.
  2. (Chimie) Quantité relative d'une substance par rapport à un milieu.
    • Nous avons donc fait germer aseptiquement des spores de Funaires sur des milieux additionnés d’acide naphtyl-acétique à des concentrations de 10-9, 10-7, 10-5. — (Colloques internationaux du Centre national de la recherche scientifique, n° 28, Morphogenèse; CNRS, 1951, p. 272)
    • Nous employons ici systématiquement comme liquide de contraste des solutions triiodées hydrosolubles de faible concentration (25 % à 35 % max.). — (André A. Arianoff, La sphinetérotomie de l’oddi en chirurgie biliaire : indications, techniques, résultats, Éditions Arscia, 1968, p. 50)
    • « A l’inverse de la vigne et de tous les autres fruits, il faut cueillir l’olive 15-21 jours avant qu’elle soit totalement mûre, encore verte, quand elle commence à être tournante, purpurine, c’est là qu’il y a la plus grande concentration de polyphénols et d’arôme. » — (JP Géné, « Eric Verdier, dégustateur de nectars », Le Monde, 7 avril 2015)
  3. Présence d'un grand nombre de choses ou de personnes apparentées dans une zone restreinte.
    • En général, la vue se heurte à des rochers serrés, à des amoncellements de prisons. Cette concentration trahit un désespoir paralysant comme une crampe : une sorte d’agoraphobie caractérise ces gravures. — (Carl Einstein, Gravures d’Hercules Seghers (1585-1645), Revue Documents n° 4, septembre 1929)
    • La capucine tubéreuse se cultive de la Colombie à la Bolivie, entre 3 000 et 4 000 m, avec la plus grande concentration entre 3 500 à 3 800 m. — (J. Esteban Hernández Bermejo, Cultures Marginalisées: 1492: une autre perspective, 1994, page 161)
    • Une concentration de motards. (rassemblement organisé avec camping)
  4. Action de faire porter la pensée sur une idée ou une action précise, de façon spontanée ou moyennant un effort particulier.
    • Il s'ensuit diverses sensations physiques (p. ex., rougissements, tremblements, transpiration) et une contre-performance des fonctions cognitives (p. ex., problèmes de concentration, trous de mémoire). — (Stéphane Bouchard et Bernard Rivière, « Les troubles anxieux », chap. 3 de Psychologie clinique de la personne âgée, sous la direction de Philippe Cappeliez, Philippe Landreville et Jean Vézina, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa et Paris, Masson, 2000, page 57)
    • Le mot concentration, dans le yoga de Patanjali, implique bien une bataille contre les pensées parasites. — (Arnaud Desjardins, L'audace de vivre, Éditions de la Table Ronde, Paris, 1989, p. 73)
    • La pratique de la concentration consiste à choisir un objet sur lequel on focalise son attention qu'on s'efforce de maintenir sans se laisser distraire. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, page 278)
  5. (Économie politique) Action de concentrer des forces productives, agrandissement des entreprises par la réunion de plusieurs d'entre elles par voie de fusion ou de regroupement d'établissements différents d'une même société permettant ainsi la réduction des frais généraux.
    • En parallèle, la concentration s’est renforcée : une usine ou deux peuvent à elles seules désormais alimenter le marché mondial pour une molécule. — (Delépine, Justin. « Pourquoi l’Hexagone manque-t-il de médicaments ? », Alternatives Économiques, vol. 430, no. 1, 2023, pp. 58-59.)
    • Ces dernières années, le nombre d’espaces où la gauche est invitée a diminué au gré de la concentration du paysage médiatique, sous l’effet des rachats opérés par la famille Bolloré, fait-on remarquer au sein du parti. — (Sandrine Cassini, Claire Gatinois, Solenn de Royer, Ivanne Trippenbach et Clément Guillou, Entre les politiques et Cyril Hanouna, la quête de l’audience plus forte que les risques de dérapages, Le Monde, 19 novembre 2022)

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

  concentration figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : dosage.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. a et b « concentration », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
(Vers 1630)[1] Dérivé de concentrate, avec le suffixe -ion.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
concentration
\Prononciation ?\
concentrations
\Prononciation ?\

concentration \Prononciation ?\

  1. Concentration.

Dérivés

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. (En anglais) Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage