Français modifier

Étymologie modifier

Du latin condicio (« condition, état ») qui donne l’ancien français condicion, avec réfection pseudo-étymologique sur le latin conditio (« fondation »), explicable par la fréquence du suffixe -ition dans les dérivés latins.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
condition conditions
\kɔ̃.di.sjɔ̃\

condition \kɔ̃.di.sjɔ̃\ féminin

  1. Nature, état ou qualité d’une chose ou d’une personne.
    • Ces espèces adventices, dont les graines sont apportées avec les semences introduites, ont pu résister à des conditions climatiques défavorables […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 34)
    • Le soir, dédaignant les taxis, je rentrais à bord presque toujours en courant pour me maintenir en bonne condition physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Agressif ou flatteur, impromptu ou acharné, le dragueur égrène tout au long de son infructueuse quête sa concupiscente litanie. On presse alors le pas, tête baissée, découragée et battue, tristement ramenée à son humiliante condition de femme dans le décor flamboyant de la capitale. — (Djamila Saadi-Mokrane, « Petit lexique du dragueur algérois », dans La virilité en islam, sous la direction de Nadia Tazi & Fethi Benslama, Éditions de l'Aube & Intersignes, 1998, réédition de poche : Éditions de l'Aube, 2004, page 261)
  2. Qualité d’un objet par rapport à sa destination.
    • Cet ouvrage n’a pas les conditions requises, exigées, demandées.
    • Un livre, un exemplaire dans de bonnes conditions, un livre, un exemplaire dans un bon état de conservation.
  3. État d’une personne considérée par rapport à sa naissance.
    • La Révolution ne convient qu’au peuple, aux hommes de toutes les conditions qui ont une âme pure & élevée, aux philosophes amis de l’humanité, aux sans-culottes, qui se sont, en France, parés avec fierté de ce titre, […]. — (Maximilien de Robespierre, Discours contre Brissot & les girondins, 10 avril 1793)
    • Ses paroles sont celles d’un honnête homme et de quelqu’un au-dessus de sa condition. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
  4. (Noblesse) État d’une personne appartenant à la noblesse.
    • Dorante.— Parbleu, cela est plaisant ; ce que tu as juré pour homme, je l’ai juré pour femme, moi ; j’ai fait serment de n’aimer sérieusement qu’une fille de condition. — (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, 1730)
    • Mondenod, doué d’un cœur excellent et homme de courage, un peu voltairien, fut disposé à faire le gentilhomme, reprit M. Alain ; son éducation aux Grassins, où se trouvaient des nobles, et ses relations galantes lui avait donné les mœurs polies des gens de condition, que l’on appelait alors aristocrates. — (Honoré de Balzac, L’Envers de l’Histoire contemporaine, 1848, premier épisode)
    • On sent bien que Vidock s’en trouve flatté. Diantre, une femme de condition! C’est la première; il en aura bien d’autres… — (Bruno Roy-Henry, Vidock, éditions l’Archipel, 2001, page 41)
  5. Profession, état dont on est, fortune qu’on possède.
    • Le hasard l’avait conduit chez les faisans, lui permettant d’échapper à la condition subalterne et mouisarde de représentant en cartes postales illustrées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 124)
    • Pour tous les ouvriers et toutes les ouvrières du textile la condition empirait avec la hausse des prix. — (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  6. (Vieilli) Domesticité, et, en ce sens, on le dit souvent absolument.
    • Il est en condition.
    • Dans sa manière de sentir, d’être bonne et pitoyable, d’être dure et hautaine, d’être fine et bornée, d’avoir la peau blanche et les mains rouges, elle était la demoiselle de village dont les parents « étaient bien de chez eux » mais, ruinés, avaient été obligés de la mettre en condition. — (Marcel Proust, Le Côté de Guermantes, 1re partie, Gallimard, 1921, p. 76)
    • Quand l'âge fut venu, elle entra en condition. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 62)
    • Je te donnerai tout liberté pour aller à la ville chercher une condition. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 210)
    • Admettez qu’elle soit en voyage, chez ses cousines, ailleurs, ou en condition à Grenoble, ce serait pareil ! — (Jean Giono, Un roi sans divertissement, 1947)
  7. Situation où l’on se trouve.
    • Il n'avait pas de chemise quand les visiteurs entrèrent. Il tenait une bible à la main. Il nous reçut poliment, dit l'auteur, et nous exposa avec tristesse, mais avec calme, l’horreur de sa condition. — (Amédée Renée, « Critique de La misère des classes laborieuses en Angleterre et en France, par Eugène Buret », dans La Revue de Paris, nouvelle série : tome 36, Paris, décembre 1841, page 124)
    • De nos jours il y a malheureusement aussi de moins en moins de grands-mères et de grands-pères auxquels les conditions de vie familiale et sociale permettent de raconter des histoires à leurs petits-enfants. — (Laurence Lentin, Apprendre à parler à l'enfant de moins de six ans : où ? quand ? comment ?, tome 1, ESF éditions, 1997, page 171)
    • De 1890 à 1897, dans le journal édité à Paris, Le Père Peinard, les militants anarchistes ardennais racontent les dures conditions de la classe ouvrière des Ardennes ainsi que les nombreuses luttes qu’elle mène alors que la répression patronale et policière est féroce. — (« Le spectacle : Les Anardennais » , dans La Lettre de Terres Ardennaises, n° 101 de novembre 2023)
    • Je ne suis pas en bonne condition pour vous rendre service.
  8. Parti avantageux ou désavantageux que l’on fait à quelqu’un dans une affaire.
    • Être en bonne, en mauvaise condition.
  9. Clause, charge ou obligation moyennant laquelle on fait quelque chose.
    • Le 5 février, les deux parlementaires apportent une copie authentique du traité conclu entre la France et l’Allemagne pour fixer les conditions de l’armistice. — (Général Ambert, Récits militaires : L’invasion (1870), Bloud & Barral, 1883, page 439)
    • Accepter, obtenir des conditions.
    • Condition avantageuse.
    • Condition onéreuse mais nécessaire.
    • Condition tacite ou expresse.
    • Les conditions d’un marché, d’un engagement.
    • Cahier des charges, clauses et conditions auxquelles aura lieu la vente.
    • Vendre une chose sous condition, à condition, la donner sous condition, la garantir, s’engager à la reprendre si elle n’est pas de la qualité qu’il faut.
    • J’appris bientôt que la vie ne nous est accordée que sous conditions et que ces conditions parfois sont lourdes. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 31)
    • Baptiser sous condition, se dit de la manière d’administrer le baptême à un enfant, lorsqu’on doute s’il a été baptisé, s’il est vivant, ou lorsque sa conformation est tellement monstrueuse qu’on ne sait pas s’il est homme.
  10. Préalable, ce sans quoi un être ou un objet ne pourrait exister.
    • La santé est une condition du bonheur.
    • Voilà les conditions auxquelles un état peut subsister.
    • Les conditions du succès sont les suivantes.
    • Certaines conditions sont nécessaires pour assurer la liberté civile et politique.
    • Une condition peut être nécessaire sans être suffisante, pour que tel ou tel phénomène se produise.
  11. (Mathématiques) Postulat nécessaire.
    • Telles conditions sont nécessaires pour que telle ligne ou telle surface soit déterminée, ou pour que telle relation ait lieu.
  12. (Programmation) Structure de contrôle qui permet une exécution selon des critères.
  13. (Vieilli) Examen.
    1. (En particulier) (Textile) Essai et examen des textiles aux divers points de vue de l’humidité, du poids, de la solidité, etc.
    2. (Par extension) Établissement où se faisait cet essai.
      • La condition des soies de Lyon soumet les soies à cinq sortes d’épreuves. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • condition sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

Du latin condicio (« condition, état »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
condition
\kən.ˈdɪʃ.ən\
conditions
\kən.ˈdɪʃ.ənz\

condition \kən.ˈdɪʃ.ən\

  1. Condition.
  2. Manière d’être, état.
  3. Maladie.
    • I have a heart condition.
      J’ai une maladie cardiaque.

Dérivés modifier

Verbe modifier

Temps Forme
Infinitif to condition
\kən.ˈdɪʃ.ən\
Présent simple,
3e pers. sing.
conditions
\kən.ˈdɪʃ.ənz\
Prétérit conditioned
\kən.ˈdɪʃ.ənd\
Participe passé conditioned
\kən.ˈdɪʃ.ənd\
Participe présent conditioning
\kənˈdɪʃ.ə.nɪŋ\
voir conjugaison anglaise

condition \kən.ˈdɪʃ.ən\

  1. Conditionner.
    • The changed QTimeZone API now only conditions the backend-based aspects on feature timezone; all the rest is always present. — (Edward Welbourne, Unifying Qt::TimeSpec within QTimeZone, www.qt.io, 25 avril 2023)
      L’API QTimeZone modifiée ne conditionne plus que les aspects basés sur le backend de la fonctionnalité du fuseau horaire ; tout le reste est toujours présent.
  2. Acclimater.

Prononciation modifier