Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du participe passé du verbe conduire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
conduit conduits
\kɔ̃.dɥi\

conduit \kɔ̃.dɥi\ masculin

  1. Tuyau, canal par lequel coule et passe quelque fluide.
    • Portion du foie du Porc, injectée, destinée à montrer les rapports des conduits biliaires et des veinules portales. — (N. Guillot, Structure du foie chez les animaux vertébrés, dans Annales des sciences naturelles : Zoologie et biologie animale, 3e série, t. 9, p. 171, 1848)
    • Conduit souterrain.
    • Le conduit d’une cheminée.
    • Le conduit auditif.
  2. (Musique) Genre musical vocal médiéval, sur un texte à caractère généralement paraliturgique, ou simplement moralisateur. Il s’agit d’un chant de « conduite ».
    • Avec le déchant, le conduit constitue un premier pas vers une plus grande inventivité musicale.
  3. (Musique) Motet d'église.
  4. (Lorraine) (Vieilli) Sous l’Ancien Régime,désigne le feu ou le foyer, par métonymie et ellipse de conduit de cheminée.
  5. (Marine) Poulie servant de passage à une manœuvre.
  6. Cavalier, dans le sens de pointe recourbée et affûtée au deux extrémités

NotesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe conduire
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
conduit
Indicatif Présent
il/elle/on conduit
Imparfait
Passé simple
Futur simple

conduit \kɔ̃.dɥi\

  1. Participe passé masculin singulier de conduire.
    • L’ex-pédégé de Lafarge a touché un énorme chèque de 8,4 millions d’euros pour avoir été à l’origine du prétendu mariage, fifty-fifty, de sa société avec le suisse Holcim, qui a conduit à déplacer le siège du nouvel ensemble à Zurich. — (Culot de béton, Le Canard enchaîné, 1er juin 2016)
    • En effet, contrairement à la réputation d’infaillibilité qu’a fini par lui faire attribuer son historiographe habituel, M. Dubois s’était conduit comme un étourneau dans l’enquête au sujet de la peste mauve ; il l’avait confiée à un seul et futile amateur qui filait le parfait amour avec la suspecte n° 1, se faisait estropier au premier terremoto de rien du tout, et re-filait l’amour imparfait avec la dernière venue, cependant que ses collègues américains et russes déployaient une activité acharnée, intelligente et couronnée de succès. — (Pierre Nord, Espionnage à l’italienne, 1963, chapitre X)
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de conduire.
    • La multiplicité des méthodes et surtout des résultats éveille chez les étudiants le sentiment que l’exégèse néotestamentaire ne conduit pas tant à une compréhension qu’à une incertitude généralisée. — (Hans Conzelmann, ‎Andreas Lindemann, Guide pour l'étude du Nouveau Testament, 1999)
    • Il trompe sa femme, et se conduit comme un porc avec les jeunes vendeuses, c’est tout juste s’il ne les met pas sur le trottoir, comme on dit à Paris. — (François Hoff, Les Mystères de Strasbourg : Une enquête de Floréal Krattz, Barr, Le verger éditeur, 2017, volume 1)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • conduit sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
conduit
\ˈkɒn.dwɪt\
conduits
\ˈkɒn.dwɪts\

conduit \ˈkɒn.dwɪt\ ou \ˈkɒn.du.ɪt\ ou \ˈkɒn.dju.ɪt\ ou \ˈkɒn.dɪt\

  1. Conduit.

Quasi-synonymesModifier

Voir aussiModifier

  • conduit sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)