Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Locution composée de conseil et de guerre.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
conseil de guerre conseils de guerre
\kɔ̃.sɛj də ɡɛʁ\

conseil de guerre masculin

  1. (Militaire) Assemblée que tiennent les officiers généraux d’une armée, ou les officiers principaux d’un détachement, d’une place de guerre, pour délibérer sur le parti qu’on doit prendre en certaines conjonctures.
  2. (Droit) (Militaire) Tribunal qui exerce la justice militaire.
    • Quelques maisons furent livrées au pillage, et trois des principaux habitants fusillés par jugement du conseil de guerre, exécution qui ne violait pas la capitulation, dont les clauses avaient mis les Véronais à la discrétion des vainqueurs. — (Abel Hugo, France militaire. Histoire des armées françaises de terre et de mer de 1792 à 1837, Paris : Delloye, 1838, vol.2, p.182)
    • Paris suinte la misère,
      Les heureux mêmes sont tremblants.
      La mode est aux conseils de guerre,
      Et les pavés sont tous sanglants.
      — (Jean-Baptiste Clément, La Semaine Sanglante, juin 1871)
    • L'Assemblée avait décrété, avant la fin de la lutte, que tous ceux qui seraient pris les armes à la main seraient transportés sans jugement ; les autres, traduits devant les conseils de guerre. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • De plus, avant de faire fusiller sept hommes, il faut les condamner, et avant de les condamner, les juger - et il y a précisément à cet effet, les Conseils de Guerre. — (Henri Barbusse, Le fusillé vivant, dans Faits divers - 1928)
    • Deux jours après, je passai devant le conseil de guerre, qui, après plaidoirie d'un avoué allemand, me condamna à mort pour espionnage […]. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.31)
    • Je cite : « Il (Panizzardi) était navré de n'avoir pas reçu la permission de comparaître comme témoin devant le Conseil de guerre et il me dit ce qu'aurait été sa déposition. […] » — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier