constitutionnellement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de constitutionnel, par son féminin constitutionnelle, avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

constitutionnellement \kɔ̃s.ti.ty.sjɔ.nɛl.mɑ̃\ article indéfini

  1. D’une manière constitutionnelle ; en conformité avec la constitution.
    • Commencée le 14 octobre 1877, la deuxième législature prend constitutionnellement fin le 13 octobre 1881. On n'envisage donc pas les élections générales avant l’automne. — (Alexandre Zévaès, Histoire de la Troisième République 1870 à 1926, Éditions Georges-Anquetil, 1926, page 199)
    • Autre difficulté : contrairement aux départements et aux régions, les métropoles ne sont pas des collectivités locales de plein exercice, et leur existence semble constitutionnellement fragile. — (Hervé Liffran, Le grand foutoir du Grand Paris, Le Canard Enchaîné, 28 juin 2017, page 4)
  2. D’une manière conforme à la constitution d’une personne.
    • C’était un de ces hommes qui sont constitutionnellement incapables de rien faire sans donner le maximum de leur force et de l’énergie qui est en eux, en un spasme rageur toujours renouvelé. — (Louis Hémon, Maria Chapdelaine, J.-A. LeFebvre, Montréal, 1916)

Apparentés étymologiquesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier