construit

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

construit \kɔ̃s.tʁɥi\

  1. (Didactique) Résultat d'une construction, par opposition à un phénomène naturel ou éternel.
    • En terminant, notons que, malgré notre parti pris postpositiviste, nous ne nions pas que le monde social soit un construit (ou plutôt un assemblage de construits). Les institutions, les lois, les systèmes politiques et économiques, les règles de bienséance, les langues, l'identification à un parti et bien d'autres choses encore ne poussent pas dans les arbres. — (Argument, vol. xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, p. 155)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe construire
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
construit
Indicatif Présent
il/elle/on construit
Imparfait
Passé simple
Futur simple

construit \kɔ̃s.tʁɥi\

  1. Participe passé masculin singulier de construire.
    • Au bout de ladite galerie qui est appuyée sur ladite écurie, il y avoit un petit parpaing de pierre de l’épaisseur de 8 pouces et de 22 pieds de longueur et de dix de hauteur, bâti à neuf du côté de la muraille de la ville pour empêcher que de dessus ladite muraille on ne pût entrer dans ladite galerie, ny de ladite galerie sur ledit mur de ville, lequel parpaing avait été construit de nouveau à la place d’un ancien, sans que le passage qui est tout autour de la muraille de la ville pour faire la ronde et poser les sentinelles soit par ce moyen empêché ny incommodé en façon quelconque, mais demeurant libre et entier et en même état qu’il étoit auparavant la construction de ladite galerie. — (Archives municipales de Bordeaux, volume 6, 1896, page 266)
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de construire.
    • Notre identité se construit dans une appartenance, mais la particularité que nous avons en tant qu’être humain, c’est de pouvoir « désappartenir », et donc, nous devons permettre à ces enfants, non pas de faire comme si ça n’avait pas existé, mais de pouvoir avoir le choix de leur appartenance. — (Hassen Allami, L’abus sexuel intrafamilial, 2016, page 26, citant Jean-Paul Mugnier en 2009)

PrononciationModifier