Voir aussi : Conte, conté

Étymologie

modifier
Déverbal de conter, issu du latin computare (« compter », « raconter »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
conte contes
\kɔ̃t\
 
Une image de conte. (1)

conte \kɔ̃t\ masculin

  1. Récit d’aventures imaginaires, soit qu’elles aient de la vraisemblance ou que s’y mêle du merveilleux, du féerique.
    • Le lion a complètement disparu de la région dont nous nous occupons ; mais il joue un grand rôle dans les contes indigènes, qui le représentent comme un animal essentiellement noble et magnanime. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 224)
    • Un conte ne s’adresse pas à la conscience éveillée, sécularisée : il exerce son empire sur les zones profondes de la psyché, il nourrit et stimule l’imagination. — (Mircea Eliade, Forgerons et Alchimistes, chapitre 10 « Forgerons, guerriers, maîtres d’initiation », Flammarion, coll. « Champs », Paris, 1977, page 91)
    • Ce n’est pas une histoire véritable, c’est un conte.
  2. (Littérature) Forme littéraire courte et simple, issue de la tradition populaire et orale, généralement destinée aux lectures divertissantes du soir en communauté ou à l’instruction des enfants.
    • Le conte remonte à la nuit des temps puisqu’il y a les contes orientaux (des Mille et Une Nuits), les paraboles des Évangiles, les récits hassidiques des communautés juives polonaises, les contes de fées, les contes fantastiques, etc. L’oralité est le facteur commun extérieur. — (Michel Tournier, Raconte-moi une histoire…, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 22)
  3. (Familier) Histoire plaisante, vraie ou fausse, que l’on dit pour amuser, railler, médire, tromper, etc.
    • C’est un conte fort plaisant.
    • Un mauvais conte.
    • N’écoutez pas cet homme, ce qu’il vous dit n’est qu’un conte fait à plaisir.
    • Ce n’est qu’un conte en l’air.
    • (Ironique) Voilà un beau conte !
    • Le marquis, en cela seulement semblable aux aimables marquis de la Régence, était à peu près complètement ivre tous les jours, dès midi ou une heure ; or il était deux heures quand il accosta M. de Lanfort. Dans cette position, il parlait continuellement, et était le héros de tous ses contes. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • — Quels contes me fais-tu là, Claudie ? — (George Sand, Jeanne, 1844)
    • En voyant le succès de sa ruse, Wenceslas fit des contes à la vieille fille sur le duc d’Hérouville. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)
    • — Séparez ces deux hommes, dit le papa de Louis ; ils vont s’entendre sur les contes qu’ils nous feront. » — (Comtesse de Ségur, Mémoires d’un âne, 1860)
    • Or, lassé de servir de tête de massacre,
      Des contes à mourir debout qu’on me consacre,
      Moi qui me porte bien, qui respire la santé,
      Je m’avance et je crie toute la vérité.
      — (Georges Brassens, Le Bulletin de santé, in Supplique pour être enterré à la plage de Sète (album), 1966)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   conte figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : vélo, véhicule.

Hyperonymes

modifier

Holonymes

modifier

Méronymes

modifier

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe conter
Indicatif Présent je conte
il/elle/on conte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je conte
qu’il/elle/on conte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
conte

conte \kɔ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de conter.
    • Je ne moralise ni ne rédemptorise : je conte. — (Arsène Houssaye, Les courtisanes du monde, volume 2, 1870)
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de conter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de conter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de conter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de conter.

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • conte sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • conte sur le Dico des Ados  

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Nom 1) Déverbal de conter.
(Nom 2) Du latin computus, de computare, donc de la même origine que nom 1.
(Nom 3) Du latin cŏmĭtem, accusatif de cŏmes (« compagnon », « qui est de la suite », « personne de l’escorte », « comte », « dignitaire dans le Bas Empire romain »).

Nom commun 1

modifier
Cas Singulier Pluriel
Cas sujet contes conte
Cas régime conte contes

conte *\Prononciation ?\ masculin

  1. Conte (histoire).

Nom commun 2

modifier

conte *\Prononciation ?\ masculin

  1. Compte (résultat de compter).
    • De ses journees ne sai conte nombrer — (1=Hervis de Metz, édition de E. Stengel, page 308, 1200-25)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Nom commun 3

modifier
Cas Singulier Pluriel
Cas sujet cuens conte
Cas régime conte contes

conte *\Prononciation ?\ masculin

  1. Comte.
    • Au conte Angrés de Guinesores — (Chrétien de Troyes, Érec et Énide)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Variantes

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Nom) Déverbal de contar.
(Adjectif) du latin cognitus, à comparer avec cointe en ancien français.

Nom commun

modifier

conte masculin

  1. Conte.

Variantes

modifier

Adjectif

modifier

conte masculin

  1. Cultivé, gracieux, aimable.

Variantes

modifier

Références

modifier
  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
Déverbal de contar.

Nom commun

modifier

conte \Prononciation ?\ masculin

  1. Conte.

Synonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du latin comes, comitis.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
conte
\ˈkon.te\
conti
\ˈkon.ti\

conte \ˈkon.te\ masculin (pour une femme, on dit : contessa)

  1. (Noblesse) Comte.
    • Onofrio del Grillo è stato un alto dignitario pontificio, marchese di Santa Cristina e conte di Portula.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Apparentés étymologiques

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • conte sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  
  • conte dans le recueil de citations Wikiquote (en italien)  

Étymologie

modifier
Déverbal de contar.

Nom commun

modifier

conte \Prononciation ?\ (graphie normalisée) masculin

  1. Conte.

Variantes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe contar
Subjonctif Présent que eu conte
que você/ele/ela conte
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
conte

conte \ˈkõ.tɨ\ (Lisbonne) \ˈkõ.tʃi\ (São Paulo)

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de contar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de contar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de contar.

Prononciation

modifier
  • États-Unis : écouter « conte [ˈkõ.tɨ] »
  • Porto (Portugal) : écouter « conte [kõ.tɨ] »