contourné

Voir aussi : contourne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De contourner.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin contourné
\kɔ̃.tuʁ.ne\

contournés
\kɔ̃.tuʁ.ne\
Féminin contournée
\kɔ̃.tuʁ.ne\
contournées
\kɔ̃.tuʁ.ne\
 
Lion contourné (sens héraldique)

contourné \kɔ̃.tuʁ.ne\

  1. (Figuré) Qui est déformé ; qui semble bancal ou de travers.
    • Phrase contournée. — Son style a quelque chose de subtil et de contourné.
    • Avant d’écrire, j’hésite, je réfléchis, je fais un plan pour un chiffon de quatre pages ; souvent je m’endors. Il n’y a qu’à regarder ces lettres lourdement contournées, inégalement tordues par l’ennui, pour voir que tout cela a été composé dans la torpeur d’une demi-somnolence. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 93)
  2. Qui présente une forme compliquée, généralement enchevêtrée et courbe.
    • Tout en marchant et en jetant les yeux à droite et à gauche, je remarquai que ce crépuscule vaporeux donnait aux choses des formes étranges ; il fallait faire un raisonnement pour reconnaître les buissons, les bouquets de genêts et surtout les quelques petits arbres qui çà et là dressaient leurs troncs tordus et leurs branches contournées ; de loin ces buissons, ces genêts et ces arbres ressemblaient à des êtres vivants appartenant à un monde fantastique. — (Hector Malot, Sans famille, Dentu E., 1887, pages 1-347)
    • L’appareil digestif se présente sous forme d'un long tube plus ou moins contourné, le tube digestif, qui s'étend de la bouche à l'anus (…). — (André Beaumont, ‎Pierre Cassier, ‎avec la participation de Daniel Richard, Biologie animale : Les Cordés : Anatomie comparée des vertébrés, éd. Dunod, 9e éd., 2009, page 393)
  3. (Héraldique) Faisant face à senestre, en parlant d’un meuble (objet, animal, etc.).
    • Contourné : se dit des animaux ou objets qui regardent le flanc senestre de l’écu. C’est une déviation des règles ordinaires en matière héraldique, suivant lesquels [sic : lesquelles] ils doivent regarder le flanc dextre. Dans la plupart des cas on trouvera que le contourné est une faute des artistes et que dans les très-anciens exemples d’une telle armoirie —les sceaux sont les guides les plus sûrs— les objets étaient tournés vers dextre. Souvent le contourné est la conséquence d’une coutume ancienne en rangeant les écussons sur les monuments ou dans les cabinets d’armes ; on voulut que les écussons se fissent face, ce qui avait pour résultat que les figures dans les écussons à dextre étaient représentés [sic] dans la position contournée. — (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)
    • D’or au lion contourné de gueules, qui est de Brocourt → voir illustration « lion contourné »

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe contourner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
contourné

contourné \kɔ̃.tuʁ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de contourner.

RéférencesModifier