contrarier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir contrariété

Verbe Modifier

contrarier \kɔ̃.tʁa.ʁje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Empêcher d’agir, d’aboutir.
    • Ce navire nous apprit que, contrarié par le temps, il devait charbonner à Seydisfjard sur la côte Est d’Islande. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il me contrarie dans tous mes desseins, dans tout ce que je veux entreprendre.
    • Un mouvement qui en contrarie un autre.
    • Contrarier la nature.
  2. (Par extension) Chagriner, causer du dépit par des actions ou des paroles.
    • Votre conduite m’a fort contrarié.
    • Il m’a paru contrarié. Vous semblez contrarié.
  3. (Figuré) S’opposer à une ou plusieurs personnes par ses actions ou par ses paroles.
    • Il me contrarie toujours.
    • (Absolument) Il aime contrarier.
  4. (Couture) Faire passer un fil, tantôt dessus, tantôt dessous un autre fil qu’il rencontre.
    • Contrarier les fils.
  5. En décoration, diversifier les couleurs en les mélangeant, opposer une couleur à une autre.
    • Contrarier les couleurs.

SynonymesModifier

→ voir casser les couilles

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier