Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
contrefort contreforts
\kɔ̃.tʁə.fɔʁ\
 
Des contreforts. (1)

contrefort \kɔ̃.tʁə.fɔʁ\ masculin

  1. (Architecture) Mur servant d’appui à un autre mur pour éviter que ce dernier ne boucle sous l’effet d’une poussée latérale causée, entre autres, par le soutènement d’une terrasse ou d’une voûte.
    • Il n’en reste qu’un portail composé de trois arcades ; [...] De chaque côté de l’une d’elles, après un contrefort, une longue petite fenêtre cintrée va s’évasant du dehors comme les meurtrières d’une forteresse. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, réédition Le Livre de poche, 2012, page 171)
    • REIMS[…] Le chevet est admirable, c’est un chef-d’œuvre comme celui de Cologne ; mais différent, et combien supérieur à la sotte armature de contreforts à la façon d’un crabe, de Notre-Dame de Paris ! — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • L’antique carrière de la Grèce archaïque, dite de la Corderie, a été mise au jour sur les contreforts de Notre-Dame-de-la-Garde par la fouille de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). — (Florence Evin, Marseille sanctuarise une antique carrière grecque, Le Monde, 2 août 2017)
  2. (Géographie) Chaînes de montagnes latérales qui sont comme les appuis de la chaîne principale dont elles dépendent.
    • Si, dans les contreforts du Vercors, vous entendez un cri de loup, ne vous inquiétez pas tout de suite. C’est le rituel de techniciens de l’Office français de la biodiversité, qui poussent le cri du loup dans un cône de chantier. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 12 septembre 2022, page 23)
  3. (Géographie) Bordure d’une montagne ou d’un causse.
    • Selon les caprices du rail, un sommet apparaissait brusquement pour s’effacer tout aussi vite derrière une épaulée ou un contrefort. — (Charles Exbrayat, La Désirade, Albin Michel, 1985, troisième partie, chapitre 4)
  4. (Cordonnerie) Pièce de cuir dont on fortifie le derrière de la chaussure au dessus du talon.
    • Par terre, une paire d’escarpins qui, contrefort cassé, semelle trouée, servaient de pantoufles. — (Georges Simenon, Pietr-le-Letton, Fayard, 1931, réédition Le Livre de Poche, page 111)
    • Hedwige suivait, assez crispée elle aussi : d’abord parce qu’elle n’était, de la part de Pierre, l’objet d’aucune attention particulière, et ensuite parce qu’elle avait mal au pied, à cause d’un contrefort neuf. — (Paul Morand, L’Homme pressé, 1941)
  5. (Botanique) Racine-contrefort.

Hyponymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   contrefort figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.
  •   contrefort figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : chaussure.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier