contreseing

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de seing avec le préfixe contre-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
contreseing contreseings
\kɔ̃.tʁə.sɛ̃\

contreseing \kɔ̃.tʁə.sɛ̃\ masculin

  1. Signature de celui qui contresigne.
    • Cette ordonnance porte le contreseing du ministre de la Guerre.
    • Nous devons maintenant rechercher, à la lumière de ces arrêts, la signification véritable du contreseing ministériel. — (Céline Wiener, Recherches sur le pouvoir réglementaire des ministres, 1970)
    • Dans la mesure où une large part des textes soumis à contreseing résulte d’un travail et d’un accord interministériels, il n’y a pas lieu de reprendre l’examen au fond de ces textes au moment du recueil des contreseings, comme le rappelle la circulaire du Premier ministre du 7 juillet 2011. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  2. (Spécialement) Signature ou griffe d’un ministre apposée sur les lettres et les paquets pour qu’ils soient exempts des frais de poste.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier