conventionnel

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Du bas latin conventionalis (« de convention »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin conventionnel
\kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\
conventionnels
\kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\
Féminin conventionnelle
\kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\
conventionnelles
\kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\

conventionnel \kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\ masculin

  1. Qui résulte d’une convention.
    • Ce qui est pareillement decidé par plusieurs de nos Coûtumes ; & c’est ce qu’elles appellent convenance de succeder, & heritier conventionnel. — (Recueil de plusieurs notables arrests donnez en la Cour de Parlement de Paris, tome second, Vve de Damien Foucault, Paris, 1678, page 507)
    • Les indices ne se laissent normalement ramener ni aux catégories du symbole, qui est un signe conventionnel, ni à celle du signal, qui est un signe intentionnel. — (Denis Thouard (éd.), L' Interprétation des indices: Enquête sur le paradigme indiciaire avec Carlo Ginzburg, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq ,2007, page 91)
    • (Ironique) En me voyant entrer, le patron ramène ses pattes sur le bureau. Dans la pantomime conventionnelle, ça veut dire que je ne vaux pas plus qu’une crotte sur un terrain vague. — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 54)
  2. (Par extension) Qui ne montre aucune originalité.
    • Pourquoi avait-il dit que, là-bas, Ferdinand comprendrait ? Parce qu’il serait entouré de ce luxe paisible et conventionnel ? — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VI, Gallimard, 1937)
  3. (Histoire de France) Relatif à la Convention.
  4. (Militaire) (Anglicisme)[1] Qui est classique, traditionnel, qui n’est pas nucléaire.
    • En attendant, nous perfectionnons, nous accumulons, nous disséminons des armes conventionnelles de plus en plus meurtrières, nous tentons de garder en laisse les fusées de la fin du monde, nous multiplions les Tchernobyl en puissance, nous éliminons les espèces vivantes par centaines de milliers, nous perçons les derniers atolls et nous réchauffons la planète au risque de déclencher un déluge sans pluie. — (Jacques-Yves Cousteau, préface du livre Le grand livre des espèces disparues,éditions Ouest-France, 1989)
    • Les plans des quatre puissances occidentales prévoyaient alors une imbrication du désarmement conventionnel et nucléaire par un système d’étapes successives. — (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, page 187)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
conventionnel conventionnels
\kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\

conventionnel \kɔ̃.vɑ̃.sjɔ.nɛl\ masculin (pour une femme, on dit : conventionnelle)

  1. (France) (Histoire) Membre de la Convention nationale.
    • La férocité des conventionnels s’explique facilement par l’influence des conceptions que le Tiers État avait puisées dans les pratiques détestables de l’Ancien Régime.— (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.143)
    • Après avoir traversé le pont, on débouche sur place des Carmes où fut érigée, en 1885, la statue du conventionnel Grégoire. L'abbé Grégoire a la figure énergique. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
  2. (Par extension) Membre d’une convention.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier