coq merdeux

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De coq et merdeux.

Locution nominale Modifier

coq merdeux \Prononciation ?\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom vernaculaire de la huppe.
    • En différens jargons on l’appelle ou on l’a appelée pepu, pipu, pupe, robin, boutbout, boubou, coq ou poulet de bois, coq puant, coq merdeux, tchiaou chez les Turcs, a cause de quelque rapport observé entre son aigrette & celle de certains Huissiers de Turquie qui portent ce nom ; en vieil Anglois, houp, puet. Et enfin à très-juste titre, comme on voit, avis multorum nominum, l’oiseau aux cent noms. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des oiseaux . Tome premier, 1770)
    • HUPPE (sale comme une): très-sale. Cette expression vient de ce que la huppe ou coq-merdeux enduit d’excréments humains le creux d’arbre où elle place son nid. — (Jean-Eugène Decorde, Dictionnaire du patois du pays de Bray, 1852)
    • D’abord que veut dire « Kothahn » ? Kothahn est le nom vulgaire qu’on donnait à la huppe. La huppe est un oiseau caractérisé par un bec plus long que la tête.[…] La mauvaise odeur de cet oiseau lui a valu son appellation vulgaire de coq merdeux — (René Minéry, Le Sundgau à travers ses anecdotes, 1985)

SynonymesModifier