Étymologie

modifier
(XIXe siècle) Composée de cordon et de Bickford (« nom de l’inventeur »)

Locution nominale

modifier
Singulier Pluriel
cordon Bickford cordons Bickford
\kɔʁ.dɔ̃ bik.fɔʁd\

cordon Bickford \kɔʁ.dɔ̃ bik.fɔʁd\ masculin

 
Un cordon Bickford.
  1. (Pyrotechnie) Mèche de mise à feu à distance.
    • J’ai vu des centaines de gardiens de la paix et de zouaves cerner ces cambuses, disposer des cordons Bickford et des cartouches de dynamite, donner l’assaut à ces rudes gaillards, qui ripostaient à coups de revolver, parmi les aboiements des chiens de police, la lueur farouche des torches secouées et les hurlements d’une foule barbare. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vers le roi, Grasset, 1920, réédition Le Livre de Poche, page 391)
    • Non, il ne reviendrait pas sur les lieux pour les reconnaître. Il craignait trop que le chagrin, enfoui jusque-là, ne se propage à travers les années comme le long d’un cordon Bickford. — (Patrick Modiano, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Gallimard, 2014, page 145)
    • Il souleva sa chemise et entreprit de dérouler les mètres de cordon Bickford noir qu'il s'était enroulé autour du corps. — (Gérard de Villiers, SAS 18 Que viva Guevara, 2019)
    • Comme un cordon Bickford, le coup sifflet du réveil allumait les feux préparés dès la veille. — (Joseph Peyré, L'Escadron blanc, Grasset, 1934; p. 50, poche))

Traductions

modifier

Voir aussi

modifier
  • Bickford sur l’encyclopédie Wikipédia