Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Au sens architectural) (1524) De l’italien cornice [1], attesté comme terme d'architecture depuis les débuts du quatorzième siècle.
(Au sens scolaire) Dérivé régressif de cornichon (« élève de classe préparatoire à l’école militaire de Saint-Cyr »), peut-être en référence plaisante à la manière de conserver les cornichons, bocal étant le terme familier désignant l'École de Saint-Cyr.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
corniche corniches
\kɔʁ.niʃ\
 
Une corniche décorée, Topkapı, Istanbul, Turquie.

corniche \kɔʁ.niʃ\ féminin

  1. (Architecture) Ornement composé de moulures en saillie l’une au-dessus de l’autre.
  2. Tout ornement saillant qui règne autour d’un plafond, au-dessus des portes, des armoires, etc.
    • Corniche de plâtre, de marbre, de bois, etc.
  3. (Géographie) Route de montagne qui surplombe un précipice.
    • Quand ces quatre personnages, […], arrivèrent au coude de la route qui tourne sur elle-même comme celles que les Italiens appellent des corniches. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  4. (Alpinisme) (Géographie) Accumulation de neige en surplomb qui se forme sous le vent d’un précipice, d’une arête.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
corniche corniches
\kɔʁ.niʃ\

corniche \kɔʁ.niʃ\ féminin

  1. (Militaire) Classe préparatoire de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr où les élèves sont nommés cornichons.
    • La messe des corniches de Paris sera dite en l'église Saint-Louis-des-Invalides demain dimanche, à 10 heures, à la mémoire des Saint-Cyriens morts pour la France. — (Le Figaro, 19-20 janv. 1952)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • corniche sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier