coryphène

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Coryphaena, du grec ancien κορύφαινα, composé de κόρυς kórys (« casque ») et φάινω phainô (« montrer »), d’après la forme de la tête du poisson mâle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
coryphène coryphènes
\kɔ.ʁi.fɛ̃n\

coryphène \kɔ.ʁi.fɛn\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

 
La grande coryphène.
 
Une petite coryphène.
  1. (Ichtyologie) Poisson osseux marin carnivore de mers chaudes, à tête comprimée, à une seule nageoire dorsale sur toute la longueur du corps, réputés pour leurs chair.
    • Dans mon sillage, une quinzaine de coryphènes, dorades à queue dorée, me suivaient toujours. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    1. Dorade coryphène.

NotesModifier

Bien qu’il soit masculin, le mot est souvent utilisé au féminin, sans doute par ellipse de dorade coryphène.
En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier