coup de pied de l’âne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dans la fable de Jean de La Fontaine « Le Lion devenu vieux », l’âne ne s’approche du lion, autrefois tellement redouté, que lorsque celui-ci est agonisant, afin de lui donner le coup de grâce final.

Locution nominale Modifier

coup de pied de l’âne \ku d(ə) pje də l‿ɑn\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Figuré) (Familier) Insulte qu’adresse un homme lâche ou faible à celui dont il n’a plus à redouter le pouvoir ou la force.
    • Dès le relevé, ces messieurs parlaient tous à la fois ; ils donnaient le coup de pied de l’âne aux vaincus, se jetaient des flatteries à la tête, faisaient des commentaires désobligeants sur l’absence du marquis ; […] — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1871)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • Canada (Québec, Mauricie, Shawinigan) : écouter « Coup de pied de l'âne [Prononciation ?] »

RéférencesModifier