Voir aussi : cous-cous

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Plat arabe) (1534)[1] Chez Rabelais, coscosson, de l’arabe كسكس, kuskus, lui-même du berbère (tamazight) seksu/keskesu[2][3].
(Marsupial) De l’anglais cuscus.

Nom commun 1 Modifier

Singulier et pluriel
couscous
\kus.kus\
 
Du couscous (sens 1).
 
Un couscous (sens 2).

couscous \kus.kus\ masculin

  1. (Cuisine) Semoule de blé humidifiée et roulée pour en agglomérer les grains.
    • Le seikouk est un petit-lait légèrement aigre adouci de semoule de couscous vendu 1 dirham le verre par un marchand qui a harnaché sa bicyclette comme un âne d’une marmite et de deux gros bidons. — (Le nouvel observateur, 1989, n°1261, page 79)
  2. (Cuisine) Plat maghrébin à base de cette semoule, accompagné de légumes et de viande.
    • — Si ça vous dit, Monsieur Duprez, je peux préparer un couscous pour ce soir ? J’ai tout. Seulement faudrait pas trop tarder à me le dire, pour le bouillon. — (André Pierrard, Le janissaire, Dunkerque : Éditions des Beffrois-Westhoek, 1983)
  3. Restaurant spécialisé dans ce plat.
    • Il y avait beaucoup de monde dans la rue piétonne, à cause de l’heure et de l’endroit : les cinémas dégorgeaient leur public aux yeux fatigués dans les pizzerias, « couscous » et pseudo-grecs, et réciproquement. — (Alain Demouzon, Section rouge de l’espoir, 1979, chapitre 9)
  4. (Désuet)[4] Mets arabe formé d’un mélange de viande hachée et de farine, réduit en boulettes très petites qu’on fait frire dans l’huile.

VariantesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier et pluriel
couscous
\kus.kus\
 
Un jeune couscous.

couscous \kus.kus\ masculin

  1. (Zoologie) Phalanger.
    • Les phalangers à queue prenante, ou couscous, ne sont pas rares dans les bois. — (René Primevère Lesson, Voyage autour du monde, entrepris par ordre du gouvernement sur la corvette La Coquille, tome 3, Bruxelles : chez N.-J. Gregoir, V. Wouters & Cie, 1839, page 95)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • couscous sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • couscous en LSF (Langue des signes française)

RéférencesModifier

  1. « couscous », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. S. Chaker, Couscous : sur l’étymologie du mot, 2013.[1]
  3. Mohand Akli Hadadou, Dictionnaire des racines berbères communes, Haut-commissariat de l'Amazighité, 2006~2007, page 192.[2]
  4. Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (couscous)

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Du français couscous.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
couscous
\Prononciation ?\
couscouses
\Prononciation ?\

couscous (Indénombrable) \Prononciation ?\

  1. (Cuisine) Couscous.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « couscous [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

  • couscous sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français couscous.

Nom commun Modifier

couscous \Prononciation ?\

  1. (Cuisine) Couscous.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,2 % des Flamands,
  • 96,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]