FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin conventus (« assemblée »). D’abord convent, puis couvent à partir de 1718[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
couvent couvents
\ku.vɑ̃\

couvent \ku.vɑ̃\ masculin

  1. Maison dans laquelle des religieux ou des religieuses vivent en commun.
    • Accoutumées à la vie du couvent, elles n’en pouvaient plus concevoir d’autre. Un matin, leurs grilles ayant été brisées, elles avaient frémi de se trouver libres. — (Honoré de Balzac, Un épisode sous la Terreur, 1831)
    • […], Rinaldi expliquait si gaiement comme quoi, son père le destinant à la moinaille, on l’avait enfermé en un couvent d’où il s’était enfui, un beau jour, avec la caisse de l’économe, la nièce de l’abbé et une douzaine de mots latins dans la cervelle pour tout bagage, […]. — (Adrien Paul, Les Malvivants, ou le Brigandage moderne en Italie, Paris : Librairie centrale, 1866, p. 131)
    • Les valeurs auxquelles le monde contemporain tient le plus et qu’il considère comme les vraies valeurs de vertu, ne se réalisent pas dans les couvents, mais dans la famille; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.340)
    • Je quitte le lieutenant licencié et regagne le couvent, où la sœur converse m’annonce qu’un ami est venu me demander. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • La vermine des catacombes s’épanouissait lentement au soleil ; les couvents et monastères champignonnaient, rongeant le sol gaulois comme une lèpre hideuse. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)
  2. Ensemble des religieux ou des religieuses qui sont dans une même communauté.
    • C’est un couvent bien réglé. - Tout le couvent s’assembla pour l’élection de l’abbesse.
  3. (Vieilli) Maison d’éducation dirigée par des religieuses.
    • Ainsi que nous l’avons dit, doña Luz avait été élevée dans un couvent, sur le seuil duquel venaient sans écho mourir les bruits du monde. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Dès qu’elle sait épeler, ses parents la mettent en pension dans un couvent de Dominicaines, situé près de Bruxelles. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe couver
Indicatif Présent
ils/elles couvent
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
qu’ils/elles couvent
Imparfait

couvent \kuv\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de couver.
    • Les poules couvent.
  2. Troisième personne du pluriel du subjonctif présent de couver.

PrononciationModifier

Note : Un des exemples de mot français ayant deux prononciations.

Pour le nom commun

HomophonesModifier

Pour le nom commun
Pour la forme de verbe

Voir aussiModifier

  • couvent sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Alain Rey (dir.), Dictionnaire historique de la langue française, 2016, p. 587-588.