Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin credentia (« confiance, croyance ») → voir croyant et mécréant.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
créance créances
\kʁe.ɑ̃s\

créance \kʁe.ɑ̃s\ féminin

  1. Action de croire ou de se fier à.
    • Leurs résultats n’ont point obtenu créance et demeurent très-problématiques. — (Auguste Blanqui, L’Éternité par les astres, Librairie Germer Baillière, 1872, chap. III)
    • Car il faudrait accuser tous les maîtres les plus grands, et leur biographie étant connue ne nous permet pas de donner créance à de telles calomnies. — (Joséphin Peladan, L’Art idéaliste et mystique, Chamuel, 1894, p. 234)
    • C’est du moins ce que raconte Arthur Pym dans son récit, et il n’y a pas lieu de lui refuser créance. — (Jules Verne, Le Sphinx des glaces, 1897, 1re partie, chap. 7)
    • L’affaire passionnait déjà l’opinion. Elle se produisait dans des conditions si particulières, le nom d’Arsène Lupin excitait à tel point les imaginations, que les histoires les plus fantaisistes remplissaient les colonnes des journaux et trouvaient créance auprès du public. — (Maurice Leblanc, Arsène Lupin en prison dans Arsène Lupin gentleman-cambrioleur, Pierre Lafitte et Cie, 1907, p. 57)
    • C’est un fait avéré ― puisque le notaire et le curé, personnes dignes de créance, en ont témoigné ― qu’Alonzo Quijano le Bon, plus connu sous le nom de Don Quichotte, décéda naturellement dans son lit, après avoir légué ses biens, meubles et immeubles, à sa nièce Antonia. — (Jean de La Ville de Mirmont, La Mort de Sancho dans Contes, 1923)
  2. Dette active ; titre ou droit qui rend une personne créancière d’une autre.
    • En 1234, Saint Louis accepta que les juifs fussent spoliés d'un tiers de leurs créances. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mais l’Amérique refuse d’annuler ses créances de guerre, aussi bien la créance qu'elle possède sur la Grande-Bretagne que la créance qu'elle possède sur la France. — (Camille Aymard, Devons-nous payer l'Amérique ?, Éditions Ernest Flammarion, 1932, page 178)
    • En effet, l'intimée ne peut se prévaloir de la subrogation engendrée par le paiement de la créance chirographaire appartenant à Portronik. L'intimée détenant une créance garantie et Portronik une créance chirographaire, cette compensation aurait directement pour effet de modifier le plan de répartition prévu par l'article 136 L.F.I. en améliorant le rang de la réclamation, éventualité formellement rejetée par quatre arrêts de la Cour suprême. — (Recueils de jurisprudence du Québec : Cour d'appel, Cour supérieure, Cour provinciale, Cour des sessions de la paix, Tribunal de la jeunesse, volume 1, Société québécoise d'information juridique, 2009, page 73)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe créancer
Indicatif Présent je créance
il/elle/on créance
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je créance
qu’il/elle/on créance
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
créance

créance \kʁe.ɑ̃s\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de créancer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de créancer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de créancer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de créancer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de créancer.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier