Voir aussi : credule

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1393) Du latin credulus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
crédule crédules
\kʁe.dyl\

crédule \kʁe.dyl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui croit trop facilement ce qu’on lui dit, prompt à croire quelqu’un.
    • Esprit crédule, un public, une foule crédule.
    • Il est trop crédule aux propos des charlatans.
    • Simplicité crédule. Apitoiement crédule.
    • Confiance crédule, terreurs crédules.
    • Trop sensé pour être crédule.
    • L’enfant est crédule, comme tout primitif. — (Martin du Gard)
    • […] quelque vieux désir,
      Éperonnant encor ta vivante carcasse,
      Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?
      — (Charles Baudelaire, « XCVII – Danse macabre », in Les Fleurs du mal, 1857)
    • [L’Abbé Prévost] : C’était une nature soumise, non raisonneuse, altérée des sources supérieures, encline à la spiritualité, largement crédule à l’invisible. — (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Portraits littéraires, 1862)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier