FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Vieille onomatopée[1] qui a pris les sens suivants au cours de l'histoire : (1492) « cri du faucon ayant des vers intestinaux » puis (1690) « maladie des faucons » ; (1536) « bruit sec » exprimant la promptitude, la soudaineté et (1611) « bruit de ce qui se rompt, chose qui se rompt ».

Onomatopée Modifier

crac \kʁak\

  1. Exprime le bruit que font certains corps, durs, secs et solides, soit en se frottant violemment, soit en éclatant.
    • Madeleine pinça les lèvres ; ses yeux devinrent secs et bizarres. Brusquement, elle ferma la boîte, l’ouvrit encore, la referma..., crac ! crac !... Et tout à coup ses gros doigts entrèrent dans le carton, brisant le couvercle, aplatissant tout. — Tiens ! dit-elle, je l’ai bien cassée !... Elle n’était pas solide ; je t’en achèterai une autre. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Je ne sais pas ce qui lui a pris, elle bouillait à gros bouillons, j’ai voulu la retirer du feu, crac, quelque chose m’a tourné dans le poignet… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, page 121)
    • Tous les insectes ça fait crac quand on les écrase. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944)
    • Elle lit, elle se crispe, elle crie :
      — Ah, les salauds !
      Et crac, et crac, elle déchire en deux, elle déchire en quatre, elle déchire en huit le testament.
      — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 38)
    • J'ai écrit Julien, en très grand, avec de la Solexine dans les buissons. Crac une allumette. Je l'ai fait mécaniquement, sans réfléchir, à cause du vent. Et je suis calmement remonté sur mon Solex. J'étais pas à un kilomètre que ça flambait. — (Yves Navarre, Portrait de Julien devant la fenêtre, H&O éditions, 2014, chapitre 10)

DérivésModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
crac cracs
\kʁak\

crac \kʁak\ masculin

  1. Bruit que font certains corps, durs, secs et solides, soit en se frottant violemment, soit en éclatant.
    • Ces petits vers qui se logent dans le bois des chaises et des meubles dont j’entends le crac-crac dans ma chambre. — (E. de Guérin, Journal, 1837, p. 122)

Interjection Modifier

crac \kʁak\

  1. (Familier) Marque la soudaineté d’un fait, d’un événement.
    • Crac, le voilà parti !

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
crac cracs
\kʁak\

crac \kʁak\ masculin

  1. Variante de crack.
    • Les cancres et les cracs.

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier