Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Emprunt à l’occitan cramar (« brûler »), dont les variantes sont relevées en Gascogne, Limousin et Auvergne, de l’occitan cremar, issu du latin cremare (« brûler »).

Verbe Modifier

cramer \kʁa.me\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Brûler en roussissant.
    • Le dessus du gâteau a cramé.
  2. (Argot) Griller.
    • Cramer une sèche, allumer, griller une cigarette.
    • Le pion m’a pigé à cramer une sèche et m'a collé pour dimanche. — (Rigaud, Dictionnaire arg. moderne, 1881, page 292)
  3. Dévoiler l’identité ou les intentions secrètes d’une personne.
    • J’ai trop peur qu’il pense que je suis cramé ou, pire, que pour sauver ma peau, ils m’ont retourné et que je suis devenu un agent double. — (Djahanshah Bakhtiar, Moi Iranien espion de la CIA et du Mossad, Éditions du moment, 2014, chapitre X.)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • cramer sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Verbe Modifier

cramer \Prononciation ?\

  1. Variante de cremer.

RéférencesModifier