FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français crimne, du latin crimen (« crime »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crime crimes
\kʁim\
 
Le meurtre est un crime.

crime \kʁim\ masculin

  1. Infraction très grave, à la morale ou à la loi.
    • L’abbaye, dit-on, doit son origine à une comtesse Cuniga, une sorte de Barbe-Bleue en jupons, qui avait empoisonné ses sept maris et terrifiait toute la contrée par ses crimes. — (Maurice Grandjean, À travers les Alpes autrichiennes, A. Mame, 1893, page 147)
    • Tout s'est modernisé, et il y a de tout, sauf des gendarmes et des prisons, car le crime est encore inconnu. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Hitler, Staline, Mussolini, tout le monde connaît leurs crimes et leurs capacités de nuisance sur leurs congénères. — (France Mutuelle Magazine, n° 174, octobre-novembre-décembre 2022, page 63)
  2. (Droit) Infraction que la loi punit d’une peine infamante ou afflictive et infamante, par opposition au délit et à la contravention.
    • Individuellement ou en "petty sessions", les Magistrats procèdent à la recherche, dans leur voisinage, des contraventions, délits et crimes de toute espèce. — (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Mon père, je suis pour ainsi dire condamnée à mourir pour un crime que mon âme ne connaît pas, c’est-à-dire pour le crime de sorcellerie. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • La loi du 22 prairial se contente de définitions assez vagues du crime politique, de manière à ne laisser échapper aucun ennemi de la Révolution ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre III, Les préjugés contre la violence, 1908, page 126)
    • Quant à moi, […], je souhaiterais que des châtiments vraiment effrayants frappassent ceux qui, médecins ou matrones, pour de l'argent, se font les instruments de tels crimes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Cette union, que cimente jusqu'à la mort un crime entre complices […] Jim tout à coup s'apercevait qu'elle existait, qu'elle formait l'élément primordial de sa vie. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Spécialement) Homicide volontaire, meurtre.
    • Un double crime.
    • L'auteur du crime a été identifié.
    • L'arme du crime.
  4. Action blâmable ou condamnable.
    • Mon fils, à eux deux, ils ont fait la somme, et je suis allé payer pour toi le Bédouin qui a commis un crime de lèse-génie en te coffrant. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)
    • C’est un crime d’avoir laissé perdre ces manuscrits, d’avoir abattu de si beaux arbres.
    • Imputer à crime.
    • (Familier) Ce n’est pas un grand crime, se dit pour excuser ou diminuer quelque faute.
    • On dit dans le même sens
    • Est-ce un si grand crime ?
    • Est-ce donc un crime ?
  5. (Par hyperbole) Faute légère.
    • Tout son crime, son seul crime est de... : c'est là sa seule faute, son seul tort.
    • Voilà tout son crime, tout mon crime.
  6. (Par métonymie) (Soutenu) L'ensemble des personnes criminelles, des actes criminels.
    • Châtier le crime. - Désarmer le crime. - Le crime allait tête levée.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Interjection Modifier

crime \kʁim\

  1. (Québec) Atténuation des divers sacres et jurons, plus spécialement crisse, manifestant une certaine émotion.

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • crime sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • crime sur le Dico des Ados  
  • crime dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun 1 Modifier

crime \Prononciation ?\ masculin

  1. Crime.
    • Danz Orestès fu asoluz
      E de cel crime desfenduz
      — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome IV, page 291, c. 1165. Le crime, noté par Constans, est parricide.)

Nom commun 2Modifier

crime \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de creme.

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français crimne, du latin crimen (« crime »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crime
\kɹaɪm\
crimes
\kɹaɪmz\

crime \kɹaɪm\

  1. Crime (1, 2, 3, 4).
    • commit a crime : commettre un crime
    • crime against nature; crime of the state; crime of high treason; commit a crime; author of the crime
  2. Délit.
    • The penalty is not proportional to the crime.
    • A police spokesperson said drink-driving was a "potentially deadly and stupid crime". — (« Police warn drinking and driving is 'deadly and stupid' », bbc.com, 2 December 2021 → lire en ligne)

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • crime sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin crimen. En langue ancienne on trouve crim, l’adjonction d’une voyelle de soutien étant fréquente avec ce genre de terminaison.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crime
[ˈkɾime]
crimes
[ˈkɾimes]

crime [ˈkɾime] (graphie normalisée) masculin

  1. Crime.

PrononciationModifier

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crimen (« crime »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crime crimes

crime \Prononciation ?\ masculin

  1. Crime.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • crime sur l’encyclopédie Wikipédia (en portugais)