Voir aussi : crissé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du nom Christ.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
crisse crisses
\kʁis\

crisse \kʁis\ masculin et féminin

  1. (Vulgaire) ou (Populaire) (Péjoratif) (Québec) Vaurien. Note : S'utilise seulement dans certaines expressions comme vieux crisse, gros crisse, grand crisse ou petit crisse.
    • Annie raconte qu’on crie sans cesse contre les détenues. « Une fille qui demande à boire, on lui répond que c’est “au mérite”. Une autre qui demande à manger se fait répondre qu’elle est déjà bien assez “une grosse crisse” comme ça. » — (Le Devoir, 31 mars 2021)
    • Y faisait frette que le crisse. — (Éric St-Pierre, Rabaskabarnak, Québec Amérique, 2019, page 45.)

Interjection Modifier

crisse \kʁis\

  1. (Vulgaire) ou (Populaire) (Québec) Juron exprimant une émotion forte, par exemple la colère, l’étonnement ou l’admiration.
    • Ben oui, crisse, j’avais la chienne […]. — (Voir, 8 mars 2007)
    • Louise Latraverse avait raison en lâchant son cri du cœur sur ce qu’il nous reste dans cette ère pandémique : l’amour, crisse. — (Réjean Parent, Si on fêtait!, Le Journal de Québec, 31 octobre 2021)
    • L’homme a foncé sur son fils, l’a immédiatement écarté du vélo et quand je l’ai entendu dire à sa femme «franchement crisse c’est un bicycle de fille» je n’ai rien dit. — (Steve Gagnon, La survivance insupportable des trains, Le Journal de Québec, 19 novembre 2021)
    • (Suivi de que, pour renforcer l'intensité d'une proposition complète)
    • Crisse que je suis content d’être là. — (Voir, 8 mars 2007)
    • (Suivi de de, pour intensifier ce qui suit)
    • Si j’avais eu à faire une dépression, j’en aurais fait une crisse de grosse! — (Voir, 8 mars 2007)
    • (Suivi de de, pour exprimer la haine, le mépris ou l'étonnement)
    • Si ce crisse de noyé a dérivé depuis les États, là on passe à deux cent cinquante millions de suspects en âge de bricoler. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. I, Baleine, 2010)
    • Ôte-moi d’un doute, ti frère : à tout hasard, tu fais pas comme ton collègue, tu baises pas une crisse de pitoune qui fraye avec les Hells à ses moments perdus ? — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. I, Baleine, 2010)
    • Selon la détenue Marina Bonard, il est courant pour les femmes de se faire rabaisser. « Ferme ta crisse de gueule ! Va chier ! Crisse de conne ! Tout le temps… Et on te locke pour rien… » — (Le Devoir, 31 mars 2021)

Variantes orthographiquesModifier

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe crisser
Indicatif Présent je crisse
il/elle/on crisse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je crisse
qu’il/elle/on crisse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
crisse

crisse \kʁis\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crisser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crisser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe crisser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe crisser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe crisser.

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier