Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crystallus (« eau congelée, glace » puis « cristal, objet de cristal »), issu du grec ancien κρύσταλλος, krústallos (« glace »), dérivé de κρύος, krúos (« gel »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cristal
\kʁis.tal\
cristaux
\kʁis.to\

cristal \kʁis.tal\ masculin

  1. Corps solide homogène composé d’atomes ou de molécules dont l’organisation dans l’espace est une répétition régulière et périodique qui définit la perfection géométrique du cristal isolé.
    • Les trois échantillons sur lesquels ont porté les expériences ont été pris dans le même cristal de magnétite octaédrique (provenance d’Essex, États-Unis). — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures; Annales de Chimie & de Physique, 7e série, t. V, juillet 1895)
    • Quand la cristallisation est achevée on sépare les cristaux de la liqueur mère qui se compose principalement d’acide oléique, on les fait recristalliser dans l’alcool à plusieurs reprises. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, p. 5)
    • La neige en cristaux fins tombe en voltigeant comme une immense nuée de moustiques. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le thiosulfate de sodium est très soluble dans l’eau; le pentahydrate Na2S2O3 5 H2O, qui cristallise à partir des solutions de thiosulfate, forme de gros cristaux transparents, incolores, qui fondent à 48 °C (on considère parfois que le sel s’est dissous dans son eau de cristallisation). — (G. Rumeau & E. Masdupuy, Chimie : Métalloïdes, Librairie Delagrave, 1960, p. 199)
  2. (Par ellipse) Cristal de roche, synonyme de quartz transparent, non coloré.
    • Tailler du cristal, des morceaux de cristal.
  3. Verre à l’oxyde de plomb, transparent et clair comme le cristal de roche.
    • Vous voyez ces verres de cristal, si légers qu’un mot dit à voix haute les fait vibrer, si clairs qu’un souffle les ternit... c’est le duc d’Estancourt qui les a offerts à notre mère lors de son mariage. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pp. 301-302.)
    • Les cordons ovigères ressemblent à de flexibles tubes de cristal, que garniraient de petites perles noires. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Pour imiter le cristal de roche, les verriers cherchent à obtenir un verre incolore. Les matières premières [sont] additionnées d'un décolorant, en général du manganèse, pour annuler la coloration verte due à la présence d'oxyde de fer. Dans ce contexte, le terme cristal désigne un beau verre incolore. — (C. Lapointe, A. Bain et R. Auger, Le site archéologique du palais de l'intendant à Québec, éd. du Septentrion, Québec, 2019, p. 78.)
    • (Figuré) Une voix de cristal, une âme de cristal.
    • (Poétique) Se mirer dans le cristal d’une onde pure.
    • (Poétique) C’était Mlle Préfère. Les mains jointes, elle avançait sur le miroir du parquet comme les saintes de la Légende dorée sur le cristal des eaux. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 146.)
  4. (Au pluriel) Objet fait de cristal naturel ou factice.
    • Le timbre d'office. — On nomme ainsi l'appareil installé dans une pièce de service voisine de la salle a manger ; c'est une sorte d’évier en étain destiné au rinçage des cristaux et de l’argenterie qu'on ne descend pas à la cuisine. — (« Hygiène et confortable des habitations, 2e article : L'eau », dans les Nouvelles annales de la construction, Éditions C. Béranger, 1883, p. 187)
    • Posséder de beaux cristaux. — Collectionneur de cristaux.
  5. (Au pluriel) (Par ellipse) (Vieilli) Cristaux de soude.

DérivésModifier

TraductionsModifier

HyponymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cristal sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crystallus.

Nom commun Modifier

cristal \Prononciation ?\ masculin

  1. Cristal.
    • les fenestres en sunt a cristal mult gentil
      tailliees e cunfites a brasme ultremarin.
      — (Pèlerinage de Charlemagne, circa 1140.)

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
2 : Du latin crystallus.

Nom commun 1 Modifier

cristal masculin

  1. Crête, hauteur.

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun 2Modifier

cristal masculin

  1. Cristal, verre.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crystallus.

Nom commun Modifier

cristal masculin (pluriel à préciser)

  1. Cristal.