FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot usité à Édimbourg pour désigner cette maladie, ainsi que le dit Francis Home, dans son Traité du croup, 1765, et qui de là est passé dans la langue médicale.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
croup croups
\kʁup\

croup \kʁup\ masculin

  1. (Médecine) Sorte d’angine, commune chez les enfants, et se caractérisant par le développement de fausses membranes dans les voies respiratoires et par une toux singulière qu’on a comparé au cri d’un jeune coq.
    • Le croup, monstre hideux, épervier des ténèbres,
      Sur la blanche maison brusquement s’abattit,
      Horrible, et, se ruant sur le pauvre petit,
      Le saisit à la gorge ; ô noire maladie !
      De l’air par qui l’on vit sinistre perfidie !
      Qui n'a vu se débattre hélas ! ces doux enfants
      Qu’étreint le croup féroce en ses doigts étouffants ?
      Ils luttent ; l’ombre emplit lentement leurs yeux d’ange,
      Et de leur bouche froide il sort un râle étrange,
      Et si mystérieux qu’il semble qu’on entend,
      Dans leur poitrine où meurt le souffle haletant,
      L’affreux coq du tombeau chanter son aube obscure.
      — (Victor Hugo, Les contemplations, III, 23)
    • La pauvre femme, atteinte du croup, eut à subir une laryngotomie. Une fausse couche suivit, à laquelle l’infortunée ne survécut pas — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 159)

DérivésModifier

HomophonesModifier

TraductionsModifier

  • allemand : Krupp masculin
  • anglais : croup
  • genevois : group

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • croup sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier