Voir aussi : crûsse

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe croire
Subjonctif Présent
Imparfait que je crusse

crusse \kʁys\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de croire.
    • Il était inévitable que je me crusse destiné à être prêtre. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, réédition Folio, page 87)
    • Il me raconta son histoire, ses maux, ses deuils, avec gaieté, parut vexé que je le crusse de cinq ou six ans moins âgé (il en avait soixante et quinze) ; il y mettait sa vanité, il était fier d’avoir été celui qui, ayant plus vécu, avait plus enduré. — (Romain Rolland, Colas Breugnon, 1919)
    • Scrupuleusement je recopiai la chaîne et l’adressai à trois personnes différentes, non que je crusse beaucoup à l’efficacité du rite, mais parce que j’étais content qu’une amie perdue de vue eût pensé à me l’envoyer, surtout en un moment tel qu’il pouvait presque sembler que, devinant mon marasme, elle avait voulu m’aider. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, réédition Folio, page 170)
    • Elle avait plus de lectures que je ne le crusse possible pour une femme : celles de ma famille ne lisaient guère que les romans de l’Œuvre des Bons Livres. — (François Mauriac, Un adolescent d’autrefois, Flammarion, 1969, page 127)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes