Voir aussi : crustă

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté à crudus [1], originellement « croute de sang séché ». Sur le même radical, mais en partant du sens de « froid », le grec a fait les mots qui ont donné crystallum, crystallus.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif crustă crustae
Vocatif crustă crustae
Accusatif crustăm crustās
Génitif crustae crustārŭm
Datif crustae crustīs
Ablatif crustā crustīs

crusta \Prononciation ?\ féminin

  1. Croute, enveloppe dure.
    • crusta luti. Lucrèce. 6, 626
      couche de boue.
    • crusta panis. Pline. 19, 168
      croûte de pain.
    • crusta piscium. Pline. 9, 83
      écaille des poissons.
    • concrescunt crustae. Virgile. G. 3, 360
      il se forme une croûte de glace.
  2. Lame, feuille, revêtement, placage.
    • crusta marmoris. Pline. 36, 48
      placage en marbre.
    • (Figuré) non est ista solida et sincera felicitas, crusta est et... Sénèque. Prow. 6
      ce n’est pas là un bonheur solide et sûr, c’est un placage et...
  3. Bas-relief, ornement ciselé.
    • capaces Heliadum crustae. Juv, 5, 38
      amples revêtements des Héliades = coupes ornées d’incrustations en ambre.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  • « crusta », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 (page 446)
  • [1] « crusta », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage