cryptographie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de cryptographe avec le suffixe -ie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cryptographie cryptographies
\kʁip.tɔ.ɡʁa.fi\

cryptographie \kʁip.tɔ.ɡʁa.fi\ féminin

  1. Art d’écrire en chiffres ou d’une façon secrète quelconque.
    • OHM 2013 a été l'occasion de présenter toute une série de dispositifs permettant une circulation libre et anonyme des informations et des données, loin des regards des différents Big Brothers. Une bonne partie de ces solutions repose sur la cryptographie. — (Mediapart 3.09.2013, OHM 2013 : des solutions et outils pour un monde plus anonyme)
    • Non seulement les codes d'aujourd'hui sont, de fait, indéchiffrables, mais le problème de distribution des clefs a été résolu. Selon Philip Zimmermann, nous vivons un âge d'or de la cryptographie : « Avec les moyens modernes, on peut coder en restant réellement hors de portée de toute forme connue de cryptanalyse. […]. » — (Simon Singh, Histoire des codes secrets: De l’Égypte des Pharaons à l'ordinateur quantique, traduit de l'anglais par Catherine Coqueret, Éditions Jean-Claude Lattès, 2009, chap. 8)
    • Plusieurs dispositifs expérimentaux ont été proposés pour la cryptographie quantique, qui n'est pas une nouvelle façon de crypter un message, mais permet de s'assurer que la transmission d'une clé secrète n'a pas été espionnée. — (Michel Le Bellac, Le Monde quantique, Les Ulis : EDP Sciences, 2010, page 43)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier