cultivateur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(fin du XVe siècle) Dérivé de cultiver avec le suffixe -ateur.
« C'est un fait très caractéristique [...] que, ni dans les listes électorales de 1790, ni dans les rôles des tailles, ni dans les registres d’état-civil antérieur à la Révolution, on ne trouve le terme de « cultivateur ». On trouve, par contre, toujours une divisions tripartie en laboureurs (ou fermier), bordagers (ou, dans le sud-ouest, closiers), journaliers. Éventuellement s'y ajoute : vignerons[1]. »

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
cultivateur cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : cultivatrice)

  1. (Agriculture) Celui, celle qui cultive la terre ou qui exploite une terre, un domaine.
    • Si la racine de disette étoit une betterave, les cultivateurs sémeroient-ils si distinctement l'une & l'autre ? — (Abbé de Commerell, Mémoire et instruction sur la culture, l'usage et les avantages de la racine d'Abondance ou de Disette, Lausanne, François Grasset, 1786, page 11)
    • […]; ce champignon parasite est réputé une maladie contagieuse par les cultivateurs , et sa persistance dans les champs où il s'est montré une première fois, vient à l'appui de leur croyance. — (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d’immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l’étude des terrains; […]. — (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, 1850, page 1)
    • […] la plus grande partie des terrains argileux, à sous-sol compacte et humide, du département ont été drainés, et partout les cultivateurs ont eu à se louer de opération. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 97)
    • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu’ils valent, […], — (Charles-Victor Garola, Engrais, J.-B. Baillière et fils, 1906, p. 331)
    • Il fallait bien, n’est-ce pas, que tous les cultivateurs de la région contemplassent ces nouveautés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tout petit, j'avais décidé que je ne serais jamais cultivateur, c'est-à-dire jamais esclave des animaux et des travaux saisonniers. — (Benoît Lacroix, Rumeurs à l'aubre, Éditions Fides, 2015, p. 221)

DérivésModifier

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   cultivateur figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : légume.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
cultivateur cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\
 
Un cultivateur.

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\ masculin

  1. (Agriculture) Appareil, doté de dents souples, permettant le travail superficiel du sol.
    • Ceux qui possèdent des charrues polysocs feront avec elles un déchaumage parfait en réglant la profondeur à 5 ou 6 centimètres ; mais avec la houe, l'extirpateur, le cultivateur ou le scarificateur on obtiendra également d'excellents résultats. — (Les mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, page 84, éditions La Terre nationale)
    • Sur les sols légers à moyens, quand les premiers 10 cm du sol sont secs, on recommande deux passages avec le cultivateur-déchaumeur de champs, équipé de pointes du type patte de 25 cm de largeur et jusqu’à 7 à 9 cm de profondeur. — (Manuel de pratiques intégrées de gestion et de conservation des sols, page 65, FAO, 2000)
    • Sur le cultivateur, les socs sont étroits alors qu’ils sont larges sur les houes, mais, dans la pratique, ces deux équipements sont souvent confondus. — (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 118, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
    • Je l'ai là, dit Ledyard. La merveille dont je vous ai parlé l'autre fois.
      Il écarta la bâche et le soleil éclaira un cultivateur à sept dents, flambant neuf, posé sur chant contre la ridelle.
      — (Jack Schaefer, L'Homme des vallées perdues, traduit de l'anglais par Eric Chédaille, éd. Libretto, 2015, chap. 2)

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin cultivateur
\kyl.ti.va.tœʁ\

cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\
Féminin cultivatrice
\kyl.ti.va.tʁis\
cultivatrices
\kyl.ti.va.tʁis\

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\

  1. Qui cultive.
    • Il est à observer qu’un peuple chasseur doit se répandre sur un vaste continent, beaucoup plus vite qu’un peuple cultivateur. — (Jonathan Carver, Voyage dans les parties intérieures de l’Amérique septentrionale, pendant les années 1766, 1767 & 1768, traduction anonyme, page 141, Yverdon, 1784)
    • […]: ainsi le propre de cette façon de commercer est de faire baisser nécessairement le prix de ces productions dans l’intérieur de la nation cultivatrice qui en est première propriétaire. — (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances humaines, mis en ordre par Fortunato Bartolomeo De Felice, t.4, page 446, Yverdon, 1771)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Paul Bois, Paysans de l'Ouest, Flammarion (collect. Champs), 1971, p. 189.