FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français coursive (« courante »), du latin cursivus de cursum.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin cursif
\kyʁ.sif\

cursifs
\kyʁ.sif\
Féminin cursive
\kyʁ.siv\
cursives
\kyʁ.siv\

cursif \kyʁ.sif\

  1. (Calligraphie) Tracé à main courante, pour les usages ordinaires, en parlant d’une écriture.
    •  
      écriture cursive (1) aussi appelée "lettres attachées"
      Écriture cursive.
    • Lettres cursives.
    • Caractères cursifs.
    • Il se mit à lire avec lenteur. Il parlait l’allemand de façon presque courante, mais éprouvait plus de difficulté à déchiffrer une écriture trop cursive. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 252.)
    • Lors d’un atelier, je fus surpris d’apprendre que des débats avaient lieu dans les écoles du Québec, et ailleurs dans le monde, sur la nécessité ou non de préserver l’enseignement de l’écriture cursive, aussi appelée « lettres attachées », voire de l’écriture manuelle. Certains souhaitent conserver l’écriture « script » (caractères d’imprimerie), plus près de celle des claviers d’ordinateurs ; de surcroît, selon plusieurs, il serait plus pertinent d’enseigner le maniement des claviers que l’écriture manuelle. — (Le Devoir, 8 février 2014)
  2. (Par extension) Rapide, courant, expéditif, sommaire.
  3. (Par extension) Courant, ordinaire.
    • La lecture analytique ou détaillée, feu lecture méthodique, est associée à la lecture des textes littéraires dont il importe de construire le sens, alors que la lecture cursive, comme forme usuelle de la lecture, convient à tous les textes. — (Marlène Lebrun, La classe de français et de littérature, page 26, 2010, E.M.E. & Intercommunications)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier