FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1886) Mot dérivé de cycle avec le suffixe -isme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cyclisme cyclismes
\si.klism\

cyclisme \si.klism\ masculin

  1. Sport qui consiste à monter une bicyclette ou une motocyclette (bien qu’on dise plutôt motocyclisme dans ce second cas).
    • Les pages qui suivent s’adressent au débutant comme au sportif confirmé et à toutes les personnes désireuses de parfaire leur condition physique en profitant je l’espère, des bienfaits que peut leur apporter le cyclisme, sport d’endurance par excellence. — (Bernard Lecoanet, Cyclisme et condition physique, 2011)
    • [...] pourquoi j'aime le vélo... Je pense que c'est plutôt le cyclisme... Moi, je dis toujours « cyclisme », pas « vélo »...
      – Ah oui?
      – Oui, je pense qu'il y a un rayonnement supérieur dans le mot « cyclisme » qui convient mieux au sport en question.
      – Oui, c'est vrai, mais en même temps, le mot « vélo » fait un lien entre l'enfance émerveillée et le sport cycliste de haut niveau, si vous voulez...
      – Oui? Alors... c'est parce que moi...
      – C'est mieux « vélo » que « bicyclette », quand même.
      – Je sais pas... « vélo », pour moi, c'est le facteur de Jacques Tati, enfin... c'est l'instrument quotidien des campagnes, des villes, c'est l'élément avec lequel on se transporte. Le cyclisme, c'est autre chose qui s'imprègne d'une certaine religiosité.
      — (Philippe Brunel (premier intervenant) et Alain Finkielkraut , à l'émission « Répliques », France Culture, le 4 janvier 2020 (vers 4:00))
  2. (Philosophie) Doctrine d’après laquelle tous les événements se reproduisent perpétuellement de manière cyclique.
    • Le cyclisme peut alors être qualifié d’« intégral ». — (« forme cyclique » dans Wikipédia)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier