cysticerque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1812) Du grec ancien κύστις, kustis (« vessie ») et κέρκος, kérkos (« queue »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cysticerque cysticerques
\si.sti.sɛʁk\

cysticerque \si.sti.sɛʁk\ masculin

  1. (Élevage, Médecine vétérinaire, Zoologie) Larve de certains ténias et cestodes ressemblant à une vésicule translucide dans laquelle le scolex est invaginé.
    • Moïse a vécu en Égypte ; il a dû s’y inspirer de la pratique des prêtres qui ne sacrifiaient que des bêtes pures et qu'ils langueyaient préalablement afin de s’assurer de l’absence des cysticerques. — (Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, éd. Masson et Cie, 1891, vol. 38, p. 448)
    • Lorsqu’un boucher acheteur langueyait lui-même le porc, il lui était loisible de profiter de la présence des pustules de ladrerie pour obtenir une réduction sur le prix d’achat ; puis, l’animal abattu et débité, il raclait soigneusement au couteau la langue, la chair du cou et des épaules, la face interne des cuisses, toutes les parties, enfin, où la présence du cysticerque pouvait être le plus facilement constatée à l'extérieur du morceau vendu. — (Henri Gelin, Au temps passé: à travers Poitou et Charentes, 1re série, Niort, imp. Poitevine, 1922, Laffitte Reprint, 1977, p. 118)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier