déchaîner

Voir aussi : déchainer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Verbe dérivé de chaîner avec le préfixe dé-.

Verbe Modifier

déchaîner \de.ʃe.ne\ ou \de.ʃɛ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison), (orthographe traditionnelle) (pronominal : se déchaîner)

  1. Détacher d’une chaîne, de chaînes.
    • Déchaîner un chien.
  2. (Figuré) Inciter une ou plusieurs personnes à se laisser aller à l’emportement, à la violence.
    • Ici, les gens parlaient d’incendies et de massacres, de cruautés et de représailles, du meurtre d’inoffensifs Asiatiques par des tourbes que déchaînait la haine de race, de villes mises à sac et complètement brûlées, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’éd. de 1921)
    • Affiche du Secours catholique, DÉCHAÎNE TON CŒUR. On voit des gens pauvres, c’est-à-dire portant sur eux les stigmates de la misère telle que se la représente la classe dominante. On ne s’est pas demandé ce que pensaient ceux qui sont pauvres devant cette vision de corps avachis de vêtements défraîchis, d’air abruti. — (Annie Ernaux, Journal du dehors, 1993, réédition Quarto Gallimard, page 538)
    • Le blizzard est complétement déchaîné et la neige tombe si vite et si dru que les bâtiments ont l'air de fantômes. Des congères commencent déjà à se former devant les devantures des magasins de Main Street. — (Stephen King, La Tempête du siècle, traduit de l'américain par William Olivier Desmond, Éditions Albin Michel, 1999, partie 2, acte 1, §. 1)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier