déclinaison

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin classique declinatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
déclinaison déclinaisons
\de.kli.nɛ.zɔ̃\

déclinaison \de.kli.nɛ.zɔ̃\ féminin

  1. (Astronomie) Arc de la sphère céleste qui mesure la distance angulaire dont un astre est éloigné de l’équateur, soit au nord, soit au sud.
    • La déclinaison d’un astre se mesure sur son cercle horaire.
    • Déclinaison boréale, australe.
  2. (Physique) Angle qui mesure l’écart du vrai nord avec une aiguille, soit vers l’est, soit vers l’ouest.
    • La déclinaison de l’aiguille aimantée.
  3. (Grammaire) Action de donner à chaque cas d’un nom, d’un pronom, d’un adjectif la forme qui lui est propre.
    • 1. beaucoup de grammairiens ont agité la question de savoir si, dans la déclinaison des mots, il faut suivre la dissimilitude ou la similitude, c’est-à-dire, en d’autres termes, l’anomalie ou l’analogie. — (Varron, De la langue latine, livre 10, traduction dans Œuvres complètes de Macrobe, Varron, Pomponius Mela, sous la direction de M. Nisard, Paris, Dubrochet, Le Chevalier & Cie, 1850, page 572)
    • La caractéristique du langage schtroumpf est que les noms propres et les noms communs, les verbes et les adverbes y sont remplacés, et chaque fois que possible, par des conjugaisons et déclinaisons du mot schtroumpf. — (Umberto Eco, Kant et l’ornithorynque, traduit de l'italien par Julien Gayrard, Éditions Grasset, 1999)
  4. (Grammaire) Ensemble de ces formes.
    • Il y a plusieurs déclinaisons dans cette langue.
    • Dans cette étonnante maison j’entends affirmer que sans la clé magique du latin il est inutile d’espérer ouvrir les portes du monde et qu’on demeure à jamais aveugle, sourd, invalide (le médecin, du reste, entreprend, dans cette année d’avant la sixième, d’enseigner les déclinaisons à mon amie et à moi et de nous initier à l’épitomé). — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, pages 131-132)
  5. (Figuré) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Des ersatz du repas classique, comme le snacking, se sont mêlés à cette déclinaison classique, susceptibles de modifier nos habitudes non seulement comportementales mais aussi métaboliques et de déplacer le curseur de notre faim. — (Pierre Peuteuil, Les corps malmenés: Anorexie, boulimie, obésité, Éditions Armand Colin, 2014)

SynonymesModifier

HyponymesModifier

(4)

→ voir Catégorie:Déclinaisons

HyperonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier