déconcerter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français desconcerter.

Verbe Modifier

déconcerter \de.kɔ̃.sɛʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Littéraire) Déranger l’accord, troubler l’harmonie.
  2. Troubler quelqu’un en rompant ses mesures, en l’arrêtant dans l’exécution de ses projets.
    • Cette victoire déconcerta les alliés. - Les ennemis furent déconcertés de cette alliance.
    • (Par extension)
      Cela déconcerte tous mes projets. - Cet accident a déconcerté toutes les mesures de cet homme.
  3. Troubler quelqu’un en lui faisant perdre contenance.
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. Son ironie naturelle les gène et les déconcerte. Il est ennuyé, blasé ; […]. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.31)
    • Il me déconcerta en me déclarant à brûle-pourpoint : « Il faut rendre libre la polygamie; …. » — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il y avait quelque chose de déconcerté dans l’assurance de mes trois examinateurs. — (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997, p. 55)

DérivésModifier

TraductionsModifier

SynonymesModifier

  1. décontenancer, démonter, désarçonner, troubler

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier